La Swift 1.2 Dualjet AllGrip, l’intégrale économique

La troisième génération de la Swift s’offre une nouvelle tête, de nombreux équipements de sécurité et d’aide à la conduite, ainsi qu’une motorisation hybride unique 1.2 l Dualjet de 83 chevaux toujours aussi pétillante et plus économe.

399

Pour sa troisième génération, la Swift de Suzuki avait besoin d’un petit restylage esthétique et technique afin de rester au top de la séduction pour son public et même d’en convaincre encore un peu plus avec ses 3,84 mètres de long et son rayon de braquage de 4,80 m. Nous l’avons testée dans la version passe-partout AllGrip lors d’un essai long de la région parisienne aux Alpes.

Super-équipée et économe

Côté design, elle reçoit une nouvelle calandre 3D sportive et des jantes en alliage léger polies. Dans l’habitacle l’univers est très sportif avec des compteurs cylindriques, une console centrale de type cockpit avec écran tactile 7 pouces doté d’un système multimédia connecté Apple CarPlay et Androïd, un volant cuir multifonction sport à méplat et, en option, de nouveaux inserts décoratifs gris argent du meilleur goût. Les plastiques durs qui garnissent panneaux de portes et planche de bord sont malheureusement toujours là et le volume de coffre reste inchangé à 265 litres. Par contre sa dotation technologique est complète avec la reconnaissance de panneaux de signalisation, la détection dans les angles morts, la correction de trajectoire, le régulateur de vitesse adaptatif et des projecteurs LED.

Sur la route, la transmission intégrale AllGrip assure une agilité de Kart à l’auto avec une facilité déconcertante, le mode Auto se chargeant de récupérer l’adhérence là où il le faut et quand il le faut. En mode Sport, la transmission du couple au train arrière est activée en fonction de l’appui sur l’accélérateur afin d’améliorer le dynamisme en virage et d’optimiser la réactivité du châssis. Le mode Snow contrôle en douceur la motricité et la stabilité sur chaussée glissante. Enfin le mode Lock, lui, permet le blocage du différentiel central et de se sortir des situations les plus difficiles.

Sous le capot, le moteur quatre cylindres 1.2 Dualjet de 83 chevaux (au lieu des 90 précédemment) est associé de série à un nouveau système d’hybridation légère où un alterno-démarreur fait office de moteur électrique alimenté par une batterie lithium-ion de 12 V dont la capacité a été portée de 3 à 10 Ah.

Rechargée lors des phases de ralentissement ou de freinage, elle fournit l’énergie lors des accélérations soulageant ainsi le moteur thermique. Sur autoroute, ce système ne nous a pas amené grand-chose, mais en ville ou lors de notre passage en montagne avec les variations d’altitude les périodes de récupération d’énergie ont été salutaires. Résultat : une consommation moyenne de 6,3 l/100 km sur autoroute, 5,5 l/100 km en zone montagne et 5 l/100 km en ville.

Et tout cela sans perdre d’agrément de conduite grâce au couple 107 Nm maxi disponible désormais dès 2 800 tr/min (120 Nm à 4 800 tr/min auparavant) et bien servi par une boîte manuelle précise et bien étagée, ainsi qu’une direction et une suspension fermes mais agréables. Les tarifs de la Swift 1.2 Dualjet AllGrip débutent à 18 590 € en version Privilège, notre version d’essai Pack AllGrip étant, elle, à 19 350 €.

CONTENUS SPONSORISÉS