La place de l’animal entre madame et monsieur

Un Français sur cinq est plus attiré par une personne qui possède un animal, mais 341 personnes sur les 1011 interrogées se sont déjà disputées à cause des tâches liées à Médor ou Félix… C’est ce que révèle un sondage IFOP pour Vetocanis du mois de mai : alors, les animaux de compagnie, plus attirants que répulsifs au sein du couple français ?

286
©DR

Lorsque Joëlle promène Larry, il ne se gêne pas pour renifler les autres chiens. Systématiquement, sa maîtresse s’arrête et entame la conversation avec les autres propriétaires : « Quel âge a-t-il ? Il est croisé ? Il s’est déjà accouplé ? Et vous, mademoiselle ? » Un jeune de moins de 35 ans sur quatre avoue avoir déjà entamé une relation amoureuse grâce à son intérêt pour les animaux de compagnie, un Français sur deux allant même jusqu’à mettre son animal en photo de profil sur les réseaux, tandis que 3% des sondés l’utilisent sur les sites de rencontre !

En creusant le sujet, l’étude apprend que 28% des Français feraient l’amour devant leur animal de compagnie sans se gêner, soit un homme sur trois mais seulement une femme sur quatre. Pourtant, lorsqu’Emma a rencontré Thiébault, son chat Minouche a dû valider la relation: il a mis quelques semaines à perdre son agressivité envers son compagnon, et quelques mois à s’installer sur les genoux poilus. Sans concession, Emma se souvient : « Minouche était là avant Thiébault, c’était quitte ou double ».

Il ne s’entendait pas avec l’animal

Quand le chat prend trop de place, que ce soit dans le cœur, dans le lit ou dans le planning, les couples se séparent. C’est arrivé à 16% des personnes interrogées, parce qu’il/elle ne s’entendait pas avec l’animal, ou qu’il/elle ne souhaitait pas en avoir un ou encore qu’il/elle ne prenait pas sa part de tâches liées au compagnon à quatre pattes.

Cette charge pèse d’ailleurs souvent plus sur l’un des conjoints que sur l’autre : quid des boules de poils vomies sur le tapis ? Et des crottes à sortir de la litière une à une ? De la promenade par -15°C à 6h du mat’? D’après le sondage, 81% des femmes jugent en faire plus que les hommes, notamment au niveau de la nourriture (achat et distribution), des rendez-vous (vétérinaire et hygiène), et des besoins (litière et promenade)…

Et les enfants dans tout ça ? Les animaux domestiques sont aussi là pour eux. Saint Bernard a renversé un vase ? Quelle bonne occasion de leur apprendre à s’occuper d’un autre que soi !

 

CONTENUS SPONSORISÉS