La petite part du gâteau pour les petits clubs

Le football amateur va bénéficier de la victoire des Bleus au Mondial 2018. Au niveau national, la FFF va « distribuer » 10 millions d’euros.

0
220

C’est une vieille revendication du monde amateur : toucher du doigt la réussite des meilleurs footballeurs français. 

La 2e étoile sur le maillot tricolore sera bien celle de tout le football français, avec l’opération « Clubs 2e étoile », qui va se traduire par une dotation loin d’être anodine pour les plus petits. Au niveau national, la FFF va ainsi allouer quelque 10 millions d’euros, sous forme de bons à retirer auprès de Nike, l’équipementier officiel des Bleus. Quatre critères entrent en jeu, et ont ainsi été détaillés par la Ligue du Grand Est : 

 Clubs de moins de 100 licenciés : bon de 500€ à choisir entre une dotation maillots/shorts/chaussettes/ballons et une dotation survêtements/ballons.

 Clubs spécifiques futsal : bon de 500€ à choisir entre une dotation maillots/shorts/chaussettes/ballons et une dotation survêtements/ballons.

 Clubs avec une école de foot masculine : bon de 600€ à choisir entre une dotation maillots/shorts/chaussettes/ballons et du matériel d’entraînement comprenant notamment mini-buts et buts mobiles.

 Clubs avec une école de foot féminine : bon de 700€ à choisir entre une dotation maillots/shorts/chaussettes/ballons et du matériel d’entraînement comprenant notamment mini-buts et buts mobiles.

« Cela évite de chercher un sponsor de plus »

À noter que ces bons sont cumulables. Et c’est un peu un cadeau tombé du ciel pour Olivier Grad, le président de l’AS Wintershouse : « C’est une bonne nouvelle pour nous ! C’est très compliqué niveau budget pour les petits clubs comme nous, c’est difficile de trouver des sponsors. Justement, le denier sponsor c’était pour payer des nouveaux maillots. » Les présidents de clubs sont souvent au four et au moulin, et ce chèque cadeau, « ça va nous éviter de chercher un sponsor, c’est du travail en moins », poursuit Christophe Schoetter, le président du FC Schnersheim, dans le Kochersberg. 

Même son de cloche pour Christian Bueb, qui préside du côté de l’US Bouxwiller : « Ça fait toujours plaisir, même si c’est qu’une tresse, c’est positif. En 15 ans de présidence, je n’ai pas souvenir que les petits clubs aient eu quelque chose. Tout va toujours aux pros ! Même si c’est une petite bouffée, c’est une bouffée quand même. » 

Cette opération séduction semble en tout cas faire mouche. Le monde amateur ne sera que plus proche de son équipe nationale. « Oui, enfin, pour cela, il faudra des trucs réguliers », souligne quand même Christian Bueb. Les présidents des clubs ont normalement tous reçu un mail et les informations en fin de semaine dernière. Si votre club est éligible et qu’il n’a rien reçu, un mail spécial a été mis en place : operationclubs2etoiles@fff.fr

Au total, dans le Grand Est, 1500 bons vont être mis à disposition des clubs.