La peinture pour s’évader

Native de Soufflenheim, Sylviane Wozniak, mosellane, est restée une Alsacienne de cœur. Elle expose ses tableaux jusqu’au 31 juillet, à la médiathèque de Weyersheim.

0
138

Il y a une dizaine d’années, alors à la retraite, Sylviane Wozniak se découvre une passion pour la peinture. Cette passion ne la quittera jamais. « J’ai toujours aimé dessiner, mais avant je n’avais pas le temps. Cela me permet de m’évader, de faire le vide d’où l’importance des marines de mes œuvres. La peinture déstresse, et quel bonheur quand le tableau est réussi », dit-elle.

Artiste autodidacte

Paysages, natures mortes, marines et quelques portraits, ses tableaux sont variés et colorés. Pour en arriver là, un travail régulier est nécessaire :
« Du travail et beaucoup de patience, car il n’y a pas de mystère, c’est en forgeant qu’on devient forgeron», ajoute-t-elle. « Je fais partie d’un groupe de peintres locaux, et pour me perfectionner je suis des tutoriels de peintres professionnels sur internet, j’apprends à peindre le ciel, un paysage ou des reflets dans l’eau ».

Inspiration et coup de cœur

Pas besoin de brouillons ou d’esquisses. « Je peins directement sur la toile, même s’il faut que je remette une couche de blanc et que je recommence jusqu’à ce que ça me plaise. C’est l’avantage de l’acrylique. Certains tableaux me prennent une après-midi, quand d’autres peuvent me prendre huit jours ». Pour Sylviane, c’est le coup de cœur qui prime. « Je regarde beaucoup de tableaux pour puiser mon inspiration, je prends des idées dans chacun d’entre eux pour composer le mien ». Ce qu’elle préfère, et ce qui plaît le plus au public aussi, ce sont les marines, le point de départ de l’évasion.

Exposition à Weyersheim

L’année dernière, Sylviane Wozniak a été lauréate d’un concours apprécié à Creutzwald, sa commune. L’animation des « Peintres dans la ville » consiste à produire en un jour et en un lieu une œuvre soumise le soir même à la délibération d’un jury. Elle l’a remporté dans la catégorie acrylique, grâce à son tableau représentant un port. Celui-ci est, comme une trentaine d’autres de l’artiste, exposé jusqu’au 31 juillet, à la médiathèque « Le trait d’Union » de Weyersheim. Un choix qui n’est pas anodin. « Ma sœur vit à Weyersheim et j’aime beaucoup revenir en Alsace. C’est un plaisir d’exposer ici », et une première pour elle.