La neuroscience fait son show

Le 20 octobre à la Saline, Sébastien Bizzotto, seul avec ses neurones et son piano, partira à la recherche des pouvoirs et des failles de notre cerveau, dans un spectacle-conférence à la fois étonnant, drôle, émouvant et instructif.

383

Esprit Joueur est une compagnie théâtrale dont les créations mêlent musique, humour et sensations. Sa nouvelle création, « C’est pas moi c’est mon cerveau (disponible) », est basée sur les neurosciences. Dans ce spectacle, le comédien Sébastien Bizzotto, accompagné de son piano, invitera le spectateur à explorer les pouvoirs et les failles de notre cortex cérébral. Celui-ci est merveilleux et capable de faire plusieurs actions à la fois, mais il se trompe régulièrement! Dans une société inondée d’informations (vraies et fausses), de sollicitations publicitaires, de notifications en tout genre, malheureusement, il oublie de plus en plus l’observation, l’écoute de l’environnement et de soi.

Et si on éteignait nos téléphones portables ?

L’idée du spectacle est de faire découvrir les faiblesses de notre cerveau et de comprendre scientifiquement ce qui pousse les humains à devenir dépendant de petits plaisirs, comme le fait de monter d’un niveau dans un jeu pour Smartphone, alors qu’on pourrait se plonger pendant des heures dans un roman qui nous marquerait à vie.

« Je m’intéresse beaucoup aux neurosciences. Le cerveau est fascinant. Si l’on comprend comment il fonctionne, on peut plus facilement arrêter de faire n’importe quoi. Je trouve que, plus on sait de choses, plus on est libre. Dans ce spectacle, les gens apprennent des choses en s’amusant », explique le comédien.

La veille à 20h, accompagné de Jean Louis Bossu, chercheur au CNRS, il proposera une conférence sur la neurobiologie de l’autisme, pour comprendre tous les mécanismes du système nerveux qui entrent en relation dans les troubles autistiques. Celle-ci aura également lieu à la Saline de Soultz.

CONTENU SPONSORISÉ