La Mirai fait peau neuve

0
51

La Toyota Mirai est un véritable objet roulant non identifié. Déjà en avance sur la technologie hybride à la fin des années 1990, le constructeur japonais souhaite s’inscrire de nouveau en tant que pionnier dans le domaine de l’hydrogène.

La firme de Tokyo avait déjà fait un grand pas, dès 2014, en présentant sa Mirai, sa première voiture de série dont le fonctionnement repose sur une pile à combustible. L’innovation technologique était de taille, mais le style laissa perplexes les observateurs. Au dernier salon de Tokyo, qui vient de fermer ses portes, la berline s’est présentée sous des atours bien plus flatteurs. Nettement plus séduisante et moderne, la Mirai 2 mesure 4,98 mètres de longueur, soit 9 cm de plus en longueur. Elle a perdu plus de 6 cm en hauteur (1,47 mètre) et gagné 8 cm en largeur (1,89 mètre). Mieux, l’autonomie est en hausse de 30 %, portant le rayon d’action à 650 km. La belle arrivera en concessions fin 2020 en espérant que d’ici là, le réseau hydrogène français commencera à sortir de son état embryonnaire.