La gendarmerie roulera de nouveau en Alpine

56
©DR

Après les remous provoqués par le remplacement des Meganes RS par des Seat Leon Cupra, le ministère de l’Intérieur a décidé de jouer cette fois-ci la carte du patriotisme économique en commandant, pour la gendarmerie, 26 Alpine A110 portées par un bloc de 252 ch. Dévorant le 0 à 100 km/h en 4,5 s et s’élançant à 250 km/h, ces bolides made in France serviront de véhicules d’interception des voitures en infraction à haute vitesse.
C’est un retour aux sources pour la gendarmerie dont les premières autos d’intervention étaient déjà Alpine A110. C’est aussi un bon coup de pub pour la marque française. Reste à voir à quoi ressemblera l’Alpine au sortir des ateliers Durissoti, le préparateur officiel des forces de l’ordre françaises.

CONTENUS SPONSORISÉS