La 106e édition du Tour passe en Alsace

Cette année pour assister au traditionnel passage des coureurs du Tour, il faudra faire quelques kilomètres. Les athlètes de la petite reine feront une petite boucle dans la région, ce qui est arrivé souvent dans la longue histoire de l’épreuve, mais qui n’est jamais réellement décisif pour le classement final. Alors, qui succédera à Geraint Thomas le 28 juillet sur les Champs-Élysées, pour la 106e édition ?

0
188
©ASO/Alex BROADWAY

Depuis le forfait de Chris Froome et Tom Dumoulin, le favori qui a fait une lourde chute, la course est plus que jamais ouverte.

Geraint Thomas, le dernier vainqueur n’est pas au meilleur de sa forme, le vainqueur du Dauphiné Jakob Fuglsang peut lui prétendre à la victoire, comme Primoz Roglic, 4e en 2018. Reste Adam Yates et Richie Porte souvent décevants.

Et les Français alors ? Nous ne sommes pas à l’abri d’une bonne surprise qui enchantera notre été de vélo : Thibaut Pinot et Romain Bardet qui est déjà passé très près de la victoire, essayeront une fois encore de succéder à Bernard Hinault, dernier vainqueur bleu blanc rouge en 1985.

Comme pour Roland Garros avec Noah en 1983, les années 80 résistent. Pour cette édition, il y aura aussi les exploits annoncés de baroudeurs comme Alaphilippe qui pimenteront la course, comme la conquête des maillots à pois et vert. En France, dans quelques jours, le jaune sera mis.

Les étapes en Alsace

Le 10 juillet, la cinquième étape de 215 kilomètres commencera à Saint-Dié-des-Vosges et arrivera à Colmar. Elle passera notamment par le col de Saales, Schirmeck, la côte de Grendelbruch, Obernai, Barr, Châtenois, la côte du Haut-Koenigsbourg, Ribeauvillé, Kaysersberg, la côte des Trois-Épis, Turckheim, la côté des cinq châteaux, Husseren-les-Châteaux et enfin Colmar pour la septième fois depuis 1947 (année de reprise du Tour après son interruption par la Seconde Guerre mondiale), une première depuis 10 ans.

Le lendemain, la 6e étape de 160,5 kilomètres démarrera à Mulhouse (14e passage pour le Tour, la dernière fois en 2014) pour arriver à la Planche des Belles Filles en Haute-Saône. Elle passera par Guebwiller, Le Markstein, le Grand Ballon, Bischwiller-les-Thann, le col du Hundsruck, Masevaux, le Ballon d’Alsace, avant de quitter l’Alsace.

Un maillot jaune spécial

C’est le 100e anniversaire du Maillot Jaune, la tunique historique des héros du Tour. Ainsi, pour cet anniversaire, le coq sportif et les organisateurs (A.S.O.) ont prévu un maillot unique pour chacune des étapes. Une exposition itinérante avec les 20 maillots 2019 fait, elle aussi, son tour de France et de Belgique, de Paris à Nice, en passant par Bruxelles, Saint-Étienne ou Lyon, jusqu’à la fin du Tour de France. Les maillots seront remportés et portés par les leaders de chacune des étapes de la 106e édition.

Pour les cent ans du Maillot Jaune, vous pourrez découvrir des photos emblématiques à l’exposition de Colmar, qui sera visible dans le hall d’accueil de la mairie jusqu’au 12 juillet. Cette exposition sera agrémentée d’un retour en images sur les étapes colmariennes (dont la 1ère en 1931), qui ont émaillé l’histoire du Tour de France. Apparu en 1919, alors que le Tour vivait déjà sa 13e édition, le Maillot Jaune, synonyme de gloire, rend le coureur unique parmi ses semblables du peloton.

De Eugène Christophe, premier à revêtir cet insigne honneur, à Geraint Thomas, son plus récent détenteur, d’Eddy Merckx, recordman absolu ayant passé plus de trois mois de sa vie en jaune, au leader le plus éphémère, cet habit de lumière n’a cessé de faire et de défaire les héros.

Le palmarès des 3 derniers Tours

2018
1 Thomas, 2 Dumoulin, 3 Froome, 4 Roglic, 5 Kruijswijk, 6 Bardet.
2017
1 Froome, 2 Uran, 3 Bardet, 4 Landa, 5 Aru, 10 Barguil.
2016
1, Froome, 2 Bardet, 3 Quintana, 4 Yates, 5 Porte.