Kia Xceed, la conquête de l’Ouest

Kia ne faiblit pas. Après avoir pris une longueur d’avance sur la concurrence avec le Niro, dont la version électrique fait l’unanimité, le constructeur coréen lance le Xceed, dernier-né de la famille Ceed, dans la bataille des crossovers urbains. Conçu et peaufiné en Europe, ce SUV a fait de la conquête de l’Ouest sa priorité.

0
269

Ne parlez pas à Kia de production mondiale. La firme coréenne, spécialiste des productions qui brillent à l’export, a décidé de prendre la tendance actuelle à contre-pied en proposant un nouveau modèle spécialement pensé pour l’ouest et l’Europe en particulier. Avec cet Xceed, dernier-né de la famille Ceed, Kia joue clairement la carte régionale. Cet élégant crossover a en effet été dessiné en Allemagne sous la direction du Français Grégory Guillaume, puis a été mis au point sur les routes hexagonales, où ont notamment été faits les réglages de suspension et de direction, pour enfin être assemblé en Slovaquie. Le Xceed – prononcez « excid », a tout fait pour répondre aux exigences des conducteurs européens, aussi bien en termes de confort que de comportement routier.

Résolument moderne

Comme son nom l’indique, le Xceed repose sur la même base que tous les modèles fondus sur la plateforme de la citadine, de la berline cinq portes au break SW en passant par le shooting brake Proceed. On retrouve ainsi le même empattement de 2,65 m, mais les porte-à-faux ont été allongés pour l’occasion. C’est 2,5 cm de plus à l’avant et 6 cm à l’arrière – par rapport à la berline –, pour une longueur totale de 4,39 m. Le SUV est également plus large de 2,6 cm (1,82 m) et plus haut de 4,3 cm (1,49 m). De quoi le placer à 9 cm du plus imposant et familiale Sportage.

Le Xceed se présente ainsi comme un fier SUV urbain. Après le Niro, Kia n’a pas eu peur de lancer un autre modèle au positionnement très proche. Il faut dire que le public est particulièrement friand de ce genre de proposition. Le Niro est plus haut de 5 cm, mais plus court et moins large. Le Xceed a la garde au sol la plus élevée. Ainsi taillé, il offre un habitacle spacieux, même si la planche de bord apparaît démesurément volumineuse.

Nouvelles ambitions obligent, le niveau de finition fait un bond qualitatif indéniable, comme en témoigne le plastique moussé utilisé comme matériau principal. On regrettait que les designers n’aient pas été un petit peu plus audacieux pour l’intérieur de la Ceed. Les designers du bureau de Francfort ont entendu ces reproches et ont misé sur une présentation très fun et franchement moderne. Le résultat est des plus enthousiasmants avec ces multiples rappels de couleur et ces textures futuristes. Le tout est irréprochable, aussi bien en termes de confort que de qualité d’assemblage. L’immense écran central (jusqu’à 10,5 pouces) rajoute à l’effet « waouh ! » de l’intérieur et vient ponctuer une proposition aussi originale que séduisante. Le coffre offre généreusement 426 l. L’équipement est à l’avenant : instrumentation numérique, pare-brise chauffant, sièges chauffants à l’avant comme à l’arrière (et ventilés à l’avant), chargeur à induction, freinage autonome d’urgence avec détection des piétons, système d’alerte de franchissement de ligne, feux de route automatiques, détecteur de fatigue compris de série ou encore régulateur adaptatif avec maintien dans la ligne, la dotation est riche. Mention spéciale au système maison UVO Connect qui affiche en temps réel les prévisions météorologiques, les points d’intérêt et les places de stationnements disponibles avec leur tarif.

Tout pour plaire

Si le Niro reste le seul modèle de Kia à proposer une motorisation électrique, le Xceed s’articule autour d’une gamme des plus complètes. Il devance ainsi le break SW, en proposant en premier dans la famille Ceed une motorisation hybride rechargeable offrant 204 ch de puissance combinée. Un modèle à hybridation légère sera également de la partie en fin d’année.

Au lancement, on retrouvera trois propositions en essence – 1 l T-GDI (100 ch), 1,4 l T-GDI 140 ch et 1,6 l T-GDI 204 ch – et un diesel – le classique 1,6 CRDI décliné en 115 et 136 ch. Boîte manuelle à 6 vitesses ou automatique à 7 rapports sont au programme. Le Xceed ayant été peaufiné sur les routes de France, son comportement répond parfaitement aux exigences des automobilistes européens. Ses suspensions à butée hydrauliques et sa direction précise brillent par leur efficacité. Le Xceed, qui prendra la route à la fin de l’été, s’affiche à 24 990 € en finition de base. Assez proche du Mazda CX-30 vendu 26 500 €, il s’offre ainsi un tarif agressif. Comptez toutefois plus de 30 000 € pour une motorisation suffisamment puissante pour tracter ce beau bébé et pour une dotation convenable. Bien sûr, la garantie de sept ans ou de 150 000 km maison est de la partie. La famille Ceed est assurément une famille en or