Joyeuse France

341

Noël, c’est la France, et la France c’est le foie gras, avoir un sapin, élire Miss France et le Tour de France (toutes ressemblances avec une candidate aux élections présidentielles ne seraient que pure coïncidence). Ça, c’est bien vrai ça ! Noël est peut-être le seul truc préservé de l’enfance, des souvenirs inaltérables comme une publicité pour La vache qui rit ou les machines à laver Vedette. C’est ça la France. Liste non exhaustive. Tout le monde aime Noël, sauf ma voisine. Pour elle, Noël c’est carrément l’enfer. L’autre jour, je l’ai croisée dans l’escalier. Comme j’avais les bras chargés de paquets, elle m’a dit : « Ah, tu es prêt pour les fêtes je vois ! Moi, les odeurs de cannelle et de sapin me donnent la nausée, le Père Noël est dans tous mes cauchemars, il me poursuit avec ses rennes parce que je n’ai pas été sage. Je ne suis pas du genre à faire des cadeaux, hier encore je n’ai pas laissé passer deux mômes au passage piétons, alors que pour Pâques je laisse passer tout le monde. À Noël je suis une hyène. Je déteste les huîtres et mon beau-frère, je hais la neige, le 26 je suis dépressive, je finis la totalité de mon frigo l’après-midi et du congélateur le soir. Les sapins me rendent hystérique, comme les pépins des clémentines. Et puis, les chants des gosses du dessus qui gueulent comme s’ils allaient faire The Voice et qui tapent sur le plancher comme s’ils étaient à Cigoland, c’est plus possible. À Noël ça caille, les gens ont les mains froides, mon lit est glacé. Je vais hiberner, si tu veux bien venir me réveiller début juillet pour le Tour de France ? Ok mec ? Salut ». Du coup j’ai abandonné l’idée de l’inviter pour le réveillon, mais bon, c’est ça la France comme le chantait Marc Lavoine, On est tous des frères selon les déclarations, enfin, je pense, faut jamais les oublier les trois mots qui terminent en té. C’est ça la France, chacun est libre de dire des conneries
toute l’année.

CONTENUS SPONSORISÉS