Job meeting tour au féminin : « Pour que les femmes de plus de 45 ans ne se censurent pas »

Le premier Job meeting tour au féminin se tiendra à Strasbourg le 23 juin. Organisé exclusivement pour les femmes de plus de 45 ans en recherche d’emploi, il est piloté par les Entreprises pour la cité dont Camille Vernay est la directrice régionale Grand Est.

39
Camille Vernay : directrice régionale des Entreprises pour la cité.

Les Entreprises pour la cité et Forces femmes, l’association de Martine Stoffel, s’unissent pour organiser un job meeting réservé aux femmes de plus de 45 ans…

Camille Vernay : Oui, c’est un partenariat avec Force femmes vu qu’elles accompagnent ces femmes et nous avons le réseau d’entreprises, donc ça fait complètement sens. Notre association travaille sur la question de l’inclusion, elle fédère des entreprises qui ont pour point commun l’envie de s’engager pour une société où ce qui prime, c’est la compétence, pas le genre, le sexe, l’origine, etc., des stéréotypes qu’on a besoin de dépasser. On met les personnes dans des cases et cette rigidité empêche de projeter quelqu’un dans un poste alors que c’est une vue de l’esprit.

Comment fonctionne l’événement ?

C’est un lieu de rencontre qui permet d’avoir des opportunités d’emploi immédiates ou des échanges et des conseils dans un cadre de bienveillance. Les entreprises se présentent sur le principe du pitch inversé. Le meeting au féminin a démarré à Bordeaux en 2019 et a été dupliqué dans d’autres villes, six cette année. À chaque fois, entre 60 et 80 femmes rencontrent une douzaine d’entreprises.

Quelles seront les entreprises présentes ?

On ne communique pas sur le nom des entreprises pour que les femmes ne se censurent pas. On observe fréquemment que quand elles lisent certains noms, elles se disent « ce n’est pas pour moi ». Mais ce sont plutôt des grandes entreprises qui recrutent et de tous les secteurs, service, transport, ingénierie, numérique, industrie, communication…

Le marché de l’emploi n’est pas rose, particulièrement pour ces femmes…

Il y a un vrai enjeu en Grand Est, les femmes de plus de 45 ans au chômage sont 85 000, en Alsace 27 000. Aujourd’hui le contexte de recrutement est globalement complexe, mais il y a aussi des problématiques de confiance en soi : une femme candidate a une offre d’emploi uniquement si elle estime qu’elle répond à 80 % de la demande formulée, là où un homme se pose beaucoup moins la question. Personne ne se parle dans les CVthèques, c’est très froid, alors que le savoir-être entre en compte. Ces événements sont donc nécessaires pour créer l’échange.

Job meeting tour au féminin à Strasbourg le 23 juin, Espace Nootoos de 9h15 à 12h30. Gratuit, inscription obligatoire sur www.reseau-lepc.fr

CONTENUS SPONSORISÉS