Immenhoffen, le village disparu

Vous pensez tout connaître de l'Alsace du Nord ? Alors avez-vous déjà entendu parler du village Immenhoffen ? Non ? C'est bien normal... Puisqu'il a tout simplement disparu. Une histoire qui va peut-être vous faire frémir en ce 31 octobre 2020.

970
Esquisse de ce qui aurait pu ressembler à Immenhoffen (sur la base d'un dessin de R. Bresson)

Dans les archives de la seigneurie de Lichtenberg, entre le 14 et le 16e siècle, on trouve la trace d’un village nommé “Immenhoffen“. On lit qu’à cette époque, les sires de Lichtenberg y possèdent un moulin, et l’abbaye de Walbourg une chapelle.

Il n’existe que très peu d’informations au sujet d’Immenhoffen. On suppose qu’il était situé entre le village de Mietesheim et le village de Griesbach, peut-être même près de l’actuelle voie ferrée.

Le lieux-dit “Immerhofer Matt” se trouve non loin de l’ancienne gare de
Mietesheim.
http://reichshoffen.free.fr/Comple/Immenhoffen.html
Le plan cadastral de 1891 mentionne le lieu “Immerhofer Matt” sur le ban
communal de Griesbach.
http://reichshoffen.free.fr/Comple/Immenhoffen.html
Sur le plan cadastral du village voisin, il y a le champ appelé
IMMERHOFER MATT, le long de la route D1062.
http://reichshoffen.free.fr/Comple/Immenhoffen.html

Le village a tout simplement disparu, sans laisser de trace : aucun vestige archéologique n’a été découvert. Détruit lors de la guerre de Trente Ans ? Victime de la guerre des paysans ? Personne ne le sait.

Depuis, son étrange disparition a donné naissance à de nombreuses légendes, toutes plus effrayantes les unes que les autres ! Elles le mentionnent parfois sous le nom d’Immenhoffen, parfois sous le nom de “Gloshecke” (lieu-dit situé le long de l’ancienne voie romaine, que l’on peut partiellement retrouver le long de la D1060).

Les fantômes de la Gloshecke

Gare à vous, si vous décidez de vous promener dans le secteur, une nuit de pleine lune. La première légende raconte que de nombreux fantômes y surgissent pour tenter de retrouver leur village disparu. Les âmes de ces pauvres habitants n’ont jamais réussi à trouver le repos éternel.

La Bataille d’Immenhoffen

Alors qu’Immenhoffen était déjà rayé de la carte, deux paysans de Mietesheim partirent labourer leur champ de bonne heure, non loin du village disparu. Sur le chemin, ils virent une armée de cavaliers galopant vers eux à toute vitesse. Apeurés, ils coupèrent vers la forêt pour s’y réfugier, mais une seconde troupe de cavaliers y surgit. Les cavaliers s’affrontèrent si violemment que le champ était rouge de sang. L’un des deux paysans perdit la vie dans cet affrontement, tandis que l’autre réussit à échapper à la mort, rentra chez lui pour raconter l’horreur qu’il venait de vire, avant de sombre dans la folie.

L’auberge disparue

Situé sur un axe principal, il est probable qu’Immenhoffen disposait d’une auberge. C’est dans celle-ci que deux voyageurs arrivèrent un soir, aux environs de la Gloshecke. La légende raconte qu’ils y mangèrent dans des plats en or, avec des couverts en argent. L’un d’eux s’empara d’un gobelet en or et le mit dans son sac, puis ils s’en allèrent dormir. Au petit matin, ils se retrouvèrent au milieu de nulle part : l’auberge s’était tout simplement volatilisée! A l’intérieur du sac, le voleur ne trouva qu’un vieux fer à cheval rouillé.

Cette même auberge était un lieu de rendez-vous régulier pour les jeunes filles de Mietesheim. Un soir, alors qu’elles s’y rendaient, elles remarquèrent qu’elles étaient suivies par un homme encapuchonné. Elles se réfugièrent alors dans la première maison venue. Par la fenêtre, elles virent passer le sombre individu : un homme sans visage à la main enflammée. En frappant à la porte de la maison, il laissa une trace de brûlé qu’il fut par la suite impossible d’enlever.

Sources :
Bernard Schmitt http://reichshoffen.free.fr/Comple/Immenhoffen.html
Wikipédia