Hoverboard, faut-il une assurance ?

0
63

Si le skate électrique ou hoverboard est toléré sur les trottoirs (tant que vous ne dépassez pas 6 km/h), il n’en reste pas moins un engin de déplacement personnel motorisé. 

Et, en tant que tel, lui et tous ses amis gyropode, monowheel, hoverskate et autre trottinette électrique sont soumis à la même obligation d’assurance de responsabilité civile qu’une voiture ou une moto. L’objectif : couvrir les dommages que vous pourriez causer à un tiers, en rentrant par exemple en collision avec un piéton ou un autre véhicule. Le plus souvent, l’assurance multirisques habitation couvre toutefois ce type d’engin. Il vous suffit alors d’en informer votre compagnie. 

Si le contrat l’exclut, il faudra souscrire une protection spécifique. Attention, les assureurs prennent en compte la vitesse maximale autorisée de 6 km/h en cas d’accident.

À savoir : conduire sans assurance vous rend passible de 500 € d’amende en cas de première infraction.