Honda Jazz Crosstar, électrique en ville, hybride ailleurs

Citadin par ses dimensions mais familial de par son habitabilité et sa modularité, le minispace Honda se convertit à l’hybride et se décline en une version Crosstar aux allures de petit SUV.

253

Pour sa quatrième génération la Jazz rajeunie, modernisée et agrandie, est désormais proposée avec une seule mécanique hybride à essence qui permet de rouler quasiment toujours à l’électricité. Le système s’articule autour de deux moteurs électriques (un générateur de 70 kW et un propulseur de 80 kW produisant un couple de 253 Nm) raccordés à une batterie Lithium-ion placée sous le plancher du coffre et un moteur thermique quatre cylindres 1.5 l essence de 97 ch. Ce dernier ne sert qu’à charger la batterie ou à prendre le relais à vitesse élevée. La puissance est transmise aux roues avant par une transmission à pignon unique, les rapports étant gérés virtuellement.

Idéale en ville et à la campagne

Ce système propose deux modes de fonctionnement. En hybride où le 1,5 l entraîne le générateur qui alimente la batterie et, si nécessaire, directement le moteur électrique. En full electric, de 0 à 40 km/h, c’est la batterie qui alimente le moteur électrique. Le levier de «vitesses» propose lui aussi deux modes : le D qui autorise la roue libre et le B qui augmente la récupération d’énergie à la décélération mais sans vraiment freiner.

Les accélérations sont franches, efficaces et peu sonores que ce soit en ville, à la campagne ou sur des voies rapides. Au-delà de 120/130 km/h, la mécanique passe automatiquement en mode « engine-drive » pour faire « mouliner » le moteur thermique, hurler la transmission et consommer du carburant. Globalement, cette Jazz hybride se montre performante avec un 0 à 100 km/h effectué en 9,4 s, et des consommations très raisonnables avec moins de 4 l/100 km lors de notre parcours d’essai effectué en ville avec le pied léger et moins de 6 l/100 km sur autoroute, soit une conso mixte d’environ 5 l/100 km. Par ailleurs, la Jazz 4e génération s’est élargie de 3,1 cm, allongée de 4,6 cm et a grandi de 3 cm. Grâce à l’adoption de montants de pare-brise ultra-fins, la visibilité périphérique du conducteur a été portée à 90° et la ligne générale s’en trouve allégée. En version Crosstar disponible qu’avec la finition haute Exclusive (accès-démarrage mains libres, radars de stationnement avant et arrière, GPS à écran tactile de 9 pouces, climatisation automatique, Apple CarPlay…), elle prend des airs de SUV avec une garde au sol rehaussée de 16 mm, des passages de roues proéminents, des bas de caisse, des barres de toit, des jantes différentes et des boucliers spécifiques. En Jazz ou Crosstar, la voiture offre toujours une habitabilité incroyable. Son volume de coffre de 304 litres peut être porté à 1 203 litres, abaissant automatiquement l’assise de la banquette arrière fractionnable 60/40 pour obtenir un plancher plat ou de la relever pour loger des objets hauts. Enfin, côté sécurité, avec 10 airbags dont un nouvel airbag central avant et tout ce qui se fait en matière d’aides à la conduite, la nouvelle Jazz fait très fort. Elle est disponible à un prix qui démarre à 21 990 € et monte à 27 090 € pour notre version Crosstar d’essai.

CONTENUS SPONSORISÉS