Hoffen – Dépolluer l’air intérieur

Dans le cadre de sa politique d’animation des territoires, de promotion et de prévention santé, la MSA d’Alsace, en partenariat avec ATMO Grand Est, organise une conférence-débat sur le thème Ma maison, ma santé, la pollution de l’air intérieur, le 11 octobre à 19h30 à la salle des fêtes de Hoffen.

219
Le 11 octobre à Hoffen, une conférence-débat permettra d’en savoir plus sur la pollution intérieure / ©DR

Au mois de juillet, Frédéric de Blay, professeur aux Universités de Strasbourg, président de la Fédération française d’allergologie, répondait aux questions de Maxi Flash et annonçait que les logements étaient cinq fois plus pollués que l’extérieur !

En effet, les produits d’entretien, meubles, peintures, revêtements de sol, parfums d’ambiance, cosmétiques, matelas, moisissures et autres dégradent la qualité de l’air de nos intérieurs. Ceci peut avoir des effets néfastes sur la santé, allant d’une simple gêne à des pathologies chroniques comme des allergies respiratoires. Toujours selon le professeur, 30% de la population est cliniquement allergique, et ce chiffre pourrait passer à 50 % en 2050.

Comment améliorer la qualité de l’air intérieur ?

Il est toutefois possible de réduire la quantité de polluants présents dans les logements et, ainsi réduire les risques pour la santé: « Lors de la conférence, nous découvrirons qu’il y a beaucoup de polluants dans nos maisons, et nous ne nous en rendons même pas compte ! Nous les identifierons, pièce par pièce, et nous apprendrons comment les éviter », annonce Michelle Arbogast, de la MSA d’Alsace. Par exemple, il est conseillé d’aérer son logement tous les jours, d’acheter des produits qui limitent les risques pour la santé et l’environnement, ou de fabriquer soi-même ses produits ménagers et d’hygiène corporelle. La conférence est proposée par l’échelon local de Hoffen de la MSA d’Alsace, et sera assurée par ATMO Grand Est, association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air. L’entrée est libre, sans inscription, et le pass sanitaire est exigé.

CONTENUS SPONSORISÉS