Herrlisheim – À la Sainte-Catherine, tout bois prend racine

L’Association Nature et Environnement de Herrlisheim-Offendorf organise un chantier participatif le 27 novembre. Au programme : la plantation de 40 arbres le long d’un chemin.

207
L’association Nature et Environnement organise le 27 novembre un chantier participatif entre Herrlisheim et Offendorf./ ©DR

L’Association Nature et Environnement de Herrlisheim-Offendorf œuvre pour la défense de la nature. Son but est d’informer, de sensibiliser, d’agir pour la préservation des milieux. Elle compte environ 80 membres qui, entre autres, participent à des inventaires de faune et de flore, suivent la population de la chouette chevêche, mènent des actions lors de la semaine des alternatives aux pesticides, ou encore posent des nids à hirondelles. Le 25 novembre approche.

Ce sera la Sainte-Catherine, et, comme tout le monde le sait, à la Sainte-Catherine, tout bois prend racine. Deux jours plus tard, l’association propose un chantier participatif, qui consiste en la plantation de 40 arbres entre Herrlisheim et Offendorf: « Les plantations auront lieu sur l’Alstrass, un chemin ancien, qui était déjà emprunté par les Romains, et où Goethe était également passé. Nous voulons y rajouter des arbres, pour rendre les futures balades plus plaisantes, et pour le bien-être des prochaines générations », indique Marie-Catherine Balaud, de l’association.

Un chantier participatif ouvert à tous

Chacun peut participer, avec ses enfants, conjoints, grands-parents, amis, voisins, collègues, et venir avec des pelles, bêches, mais également avec du courage et de la bonne humeur ! Il est nécessaire de signaler sa venue, car une collation sera offerte à la fin du chantier. L’association misant sur le zéro déchet, elle demande aussi aux participants de ramener leurs gobelets. Les inscriptions se font par courrier électronique auprès de Pénélope, à l’adresse natureherrlisheim@gmail.com. Les arbres sont financés par le groupe Tellos, basé à Herrlisheim, avec lequel l’association a signé une convention, pour la préservation d’une zone de 45 ha, qui sera exemptée de toute intervention humaine sur les trente années à venir. Prochainement, Nature et Environnement prévoit également la plantation d’une trentaine de haies au plan d’eau du Balstein. Celle-ci aura pour but de fournir des abris aux animaux et aux insectes, et de rendre le paysage plus agréable.

CONTENUS SPONSORISÉS