Haguenau : Une minisérie décalée tournée dans l’école de musique

La chaîne YouTube du Relais Culturel de Haguenau vient de publier le dernier épisode de sa minisérie intitulée « Man VS Wild », mettant en scène Mike Thalassino, un aventurier atypique parti à la rencontre de la faune culturelle d’Haguenau…

391
Le premier épisode de Man VS Wild est plein de défis : comment notre héros va-t-il survivre ? ©Relais culturel Théâtre de Haguenau

Mike Thalassino est un homme, un vrai, qu’on gagnerait tous à connaître. À l’origine du programme : Catherine Leininger, directrice adjointe du Relais culturel et du Théâtre de Haguenau, et Guillaume Hamann, directeur de l’École Municipale de Musique et de Danse (EMMDH). Par l’humour, les structures partenaires ont décidé de prendre à contre-pied la situation que vit le monde de la culture. Le secteur souffre, certes, mais survit à travers ses acteurs et leur autodérision, pour le plus grand plaisir des amateurs d’absurde et de documentaires animaliers…

Le fanfaron de la fanfare

Dans la série de quatre épisodes, Mike Thalassino part à la rencontre des professeurs de l’EMMDH. Pour l’occasion, le complexe prend des allures de forêt vierge : comment y survivre ? se nourrir ? Dormir ? Étrangement, au lieu de ça, on lui enseigne le piano, l’accordéon, la guitare, la danse, le violoncelle… Difficile de prendre l’aventurier au sérieux. Néanmoins, le reportage — monté comme une parodie — témoigne d’une réalité : même pendant le confinement, les profs n’ont pas chômé et occupent toujours leurs postes comme ils le peuvent, à distance, en attendant le retour à la normale.

Une technique tibétaine de transfert de poids magistralement illustrée par Mike Thalassino dans l’épisode 2. ©Relais Culturel Théâtre de Haguenau

Perdus dans l’EMMDH

Man VS Wild repose sur un ressort comique original : le « voice-over », c’est-à-dire un doublage français par-dessus une voix anglaise, à la manière des émissions américaines retransmises sur le câble français — comme Man VS Wild (la vraie), Pimp my ride ou encore Pawn shop pour ne citer que les plus connues. Le décalage, évidemment, vient du fait que Jean-Baptiste Mazzuchelli, le comédien qui joue Mike Thalassino, est totalement français. Il gesticule, grimace, parade d’absurdités. À noter que l’épisode deux est bien meilleur que le premier, le troisième du second et le quatrième du troisième. Vous pouvez me croire, c’est Mike Thalassino qui me l’a dit.

CONTENUS SPONSORISÉS