Haguenau – Une boulangerie engagée auprès des femmes

Pour lutter contre les violences conjugales, le collectif Nous Toutes a distribué des sacs à pain où s’affichent les numéros à contacter en cas d’urgence. À Haguenau, la boulangerie Capgras, rue du Colonel Paulus, participe à l’opération.

638
Lydie Nemecek (à g.) et Isabelle Capgras (DR)

Tout au long du mois de mars, près de 600.000 sacs à pain ont été distribués par Nous Toutes dans de nombreuses boulangeries de France. Le collectif, engagé contre les violences faites aux femmes, s’est concentré sur les commerces dits essentiels, encore ouverts. Et quoi de mieux qu’une boulangerie, commerce de proximité par excellence ? « La boulangerie Capgras est celle qui est à côté de chez moi, c’était évident que j’aille leur proposer directement s’ils souhaitaient participer à l’opération », raconte Lydie Nemecek, référente CDFT dans le Grand Est dans la lutte sexiste et sexuelle au travail. « Ils ont été immédiatement réceptifs », poursuit-elle. La boulangerie s’est ainsi vue attribuer entre 200 à 400 sacs à pain. Au recto de l’emballage, un « violentomètre » permet de voir sur une échelle allant du vert au rouge les différentes situations de danger. Le verso comporte les numéros utiles en cas de violences. « L’aspect visuel sert aussi à ce que les enfants prennent conscience que certaines situations, qu’ils ont peut-être banalisées, ne sont pas normales », ajoute Lydie Nemecek.

Atteindre d’autres boulangeries

« J’ai discuté avec Isabelle, ma boulangère. Elle me disait être persuadée que certaines de ses clientes étaient en situation de détresse. Mais qu’elles le cachaient », raconte encore Lydie Nemecek. Les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le confirment : partout dans le monde, les violences faites aux femmes se sont aggravées, d’autant plus en période de confinement. À l’origine, c’est la mairie de Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis, qui a eu l’idée en novembre dernier, d’habiller les sacs à pain de messages de prévention. Le collectif Nous Toutes a ensuite pris le relais pour que l’opération se déroule au niveau national. Les sacs à pain ont été financés grâce à une cagnotte en ligne qui a permis d’atteindre 34.500 euros. À Haguenau, Lydie Nemecek pense déjà à contacter d’autres boulangeries et la mairie, pour mettre en place une opération d’envergure. Le but : « arroser la ville entière ! », lâche-t-elle, très enthousiaste.

Au recto, un « violentomètre ». Au verso, les numéros utiles (DR)

Numéros à appeler en cas d’urgence : le 17 ou 114. Le 3919 est une ligne d’écoute destinée aux femmes victimes de violences. Le 115 concerne l’hébergement d’urgence.

CONTENUS SPONSORISÉS