Haguenau – Toute la ville court contre le cancer

La Haguenauvienne est de retour cette année pour sa sixième édition. Elle se tiendra le 24 septembre dans les rues de Haguenau. Lors des deux éditions précédentes, 33 000 euros ont été reversés au Centre hospitalier. Des dons qui ont permis et qui permettront encore d’améliorer le confort des femmes atteintes de cancers.

203
L’année dernière, 1600 personnes ont participé à la Haguenauvienne. Les participants auront le choix entre la course et la marche / ©DR

L’événement est orchestré conjointement par le comité d’organisation de La Haguenauvienne, le club d’athlétisme et la ville de Haguenau. En 2019, plus de 6500 personnes avaient participé à la 4e édition. 55 000 € avaient été récoltés et 30 000 € reversés au Centre hospitalier de Haguenau. En 2020, crise sanitaire oblige, l’événement a été plus compliqué à organiser, comme l’explique Véronique Keiff, co-fondatrice de La Haguenauvienne : « L’année dernière, on a eu énormément de chance que la ville d’Haguenau ait bien voulu maintenir l’événement. C’était une année particulière et un sacré challenge. 1600 personnes ont participé, 18 000 € ont été récoltés et 3000 € ont été donnés à l’hôpital ». Une grande partie de cette somme a été reversée, comme les années précédentes, à l’association Cœur des sables qui soutient elle aussi les malades du cancer.

Améliorer le bien-être des patientes

Avec ces nombreux dons, le Centre hospitalier de Haguenau et plus particulièrement son service d’oncologie a pu grandement améliorer l’accueil des patientes. C’est l’objectif affiché par Véronique Keiff : « L’idée c’est d’apporter du bien-être et du confort aux femmes en chimiothérapie, de faire de l’hôpital un lieu accueillant et confortable, que ça fasse “moins” hôpital. Lorsqu’elles doivent attendre 3-4h, c’est quand même long ».

Pour ce faire, l’établissement a complètement revu une de ses chambres et l’espace d’attente. Trois fauteuils convertibles ont remplacé deux lits simples. Des paravents ont été installés pour permettre de conserver son intimité : « C’est une demande qui a été formulée par plusieurs patientes », ajoute Véronique. La salle d’attente a été rénovée. De nouveaux téléviseurs et un casque de réalité virtuelle ont été achetés. Pour Cathy Zimpfer, cadre de santé à l’hôpital de Haguenau, ces dons sont vus comme « un sentiment agréable, de soulagement. Avec les nouveaux fauteuils, on a pu créer de la place tout en réduisant le nombre de patientes en même temps dans une chambre. On a des retours positifs. Elles se sont senties écoutées. Avec de nouveaux dons, nous pourrions acquérir de nouveaux fauteuils, améliorer la décoration, et même racheter un nouveau casque de réalité virtuelle. »

Un casque de réalité virtuelle pour permettre aux patients de s’évader. ©DR

Cœur des sables et Femmes en rose

Cette année, en plus de l’hôpital et de l’association Cœur des sables, Femmes en rose, représentée par Anne Schmitt, bénéficiera d’une partie des dons. Mireille Illat, adjointe aux solidarités actives à la mairie de Haguenau, lui a demandé d’être la marraine de l’édition 2021 de La Haguenauvienne, elle a accepté : « On souhaite l’accompagner sur sa partie atelier. J’espère que cette année permettra de soutenir ces trois entités un maximum », complète l’adjointe.

Les détails de La Haguenauvienne 2021

Que ce soit la course ou la marche, le parcours fera 5 km. « Des pompiers et des musiciens mettront l’ambiance sur tout le trajet, c’est une grande fête », lance Mireille Illat. Le départ du parcours se fera sur le parking du Quai des Pêcheurs et traversera tout le centre-ville de Haguenau. La course partira à 20h et la marche à 20h05. Pour participer, il faudra débourser 12 €. Nouveauté cette année : les personnes ne voulant ou ne pouvant pas participer à l’événement peuvent faire un don spontané du montant de leur choix. En contrepartie, un t-shirt leur sera offert pour chaque inscription et don supérieurs à 12 €. Le pass sanitaire sera demandé et le port du masque sera obligatoire hors course. Sur le parcours, il sera vivement conseillé et pourra être rendu obligatoire sur décision municipale ou préfectorale.

L’organisation a placé beaucoup d’espoir en cette 6e édition : « Nos partenaires, que je remercie, nous ont déjà bien suivis. Eux aussi n’ont pas eu des années évidentes. Si les participants se mobilisent aussi pour la Haguenauvienne, ce sera une belle réussite », espère Véronique Keiff. La ville de Haguenau se veut optimiste: « On garde le secret espoir de revenir à une édition ressemblant plus à celle de 2019 que celle de 2020. Des points d’organisation sont toujours en discussion, mais on essaie de faire au mieux. On reste attentif aux évolutions de la situation sanitaire », conclut Mireille Illat.

Toutes les inscriptions se font sur le site jusqu’au 19 septembre : www.haguenauvienne.com

Avec ces fauteuils, l’hôpital a gagné de la place. ©DR

CONTENUS SPONSORISÉS