Haguenau – L’Orchestre sort de son silence

Les 9 et 15 avril, l’Orchestre symphonique de Haguenau (OSH) reprendra les représentations, après deux ans d’arrêt forcé. Il sera de passage à Saverne et Haguenau pour interpréter Les sept dernières paroles du Christ en croix de Joseph Haydn.

167
Le spectacle Pax Domini./ ©TMT - Emmanuel Viverge

Le 8 mars dernier, l’Orchestre n’avait plus joué depuis deux ans. Son retour était initialement prévu pour cet hiver avec le concert de Nouvel An. En raison de la situation sanitaire, l’équipe a été contrainte de l’annuler.

« Il est reporté à l’année prochaine», lance Claudine Morgenthaler, soprano et présidente de l’OSH. Maintenant libre de se produire et d’accueillir son public, l’Orchestre se produira le 9 avril, à 20h30, en l’église protestante de Saverne et le 15 avril à 17h dans celle de Haguenau. « Ça nous manquait. Avant la grosse coupure Covid, on voyait que notre public devenait régulier. Ils étaient contents qu’il y ait une formation symphonique sur Haguenau. On espère que l’on pourra reprendre comme avant, pour faire de la musique et attirer du public. C’est dur de relancer la dynamique », explique la présidente. Sous la direction de Marc Haas, l’OSH interprétera Les sept dernières paroles du Christ en croix de Joseph Haydn, compositeur autrichien du XVIIIe siècle. Cette pièce a été commandée par un chanoine espagnol de Cadix pour la cérémonie du Vendredi saint. « C’est de la belle musique et il y a des choses à faire », complète Claudine Morgenthaler.

L’Orchestre recrute

L’OSH accueille dans ses rangs des musiciens en apprentissage, issus de conservatoires, amateurs et même des professionnels. Ils sont de tous les âges et de tous horizons, certains viennent même d’Allemagne. « Nous sommes toujours à la recherche de musiciens supplémentaires. Ils sont encadrés par des instrumentistes professionnels. Nous sommes à Haguenau, donc il y a beaucoup de jeunes qui partent faire leurs études à Strasbourg et qui rejoignent des formations musicales là-bas. Il y a beaucoup de turnovers dans l’Orchestre », signale la présidente. L’OSH pense déjà à l’automne et aux prochaines représentations: « Il y aura quelque chose en octobre ou en novembre », conclut Claudine Morgenthaler.   

CONTENUS SPONSORISÉS