Haguenau – Le moment de Ballaké Sissoko

L’artiste malien, maître dans l’art de la kora, se produit le mardi 28 septembre sur la scène du Théâtre de Haguenau, à l’occasion de la sortie de son dernier album « A Touma ».

74
Ballaké Sissoko est issu d’une longue lignée de musiciens-conteurs / ©DR

En 2012, le journal Libération lui consacrait un portrait intitulé « Du Kora à l’ouvrage ». Un titre fidèle à la tradition du quotidien qui aime détourner des expressions courantes.

Du coeur à l’ouvrage définit bien en effet ce musicien tombé dans le bain de la kora, cette harpe malienne, dès l’âge de 13 ans. Formé par l’Ensemble instrumental du Mali, Ballaké Sissoko fait opérer la magie lorsqu’il fait chanter les 21 cordes de sa kora. Enfant, il s’exerçait en cachette dans la chambre de son père, lorsque ce dernier quittait la maison… Pourtant, Ballaké Sissoko est issu d’une longue lignée de musiciens-conteurs, les djélis : son père, Djelimady Sissoko avait appris la kora en Gambie. Son grand-père maternel en jouait dans le sud du Sénégal. Considéré comme l’un des meilleurs ambassadeurs de cet instrument traditionnel, Ballaké Sissoko présente au public « A Touma » (comprendre « c’est le moment »), un tête-à-tête intime avec son instrument.

C’est lors de sessions d’enregistrement organisées dans une chapelle en Belgique que le virtuose malien de 54 ans a composé de nombreuses pièces instrumentales qui traduisent la maîtrise de son art et ses quarante ans de carrière. Si deux de ces morceaux figurent déjà sur « Djourou », son précédent album, le nouvel opus de Ballaké Sissoko est un témoignage intime et authentique de huit pièces enregistrées en un après-midi.

Infos pratiques : Mardi 28 septembre – 20h30 – Plein tarif : 22€ – Accès soumis à la présentation du pass sanitaire. Port du masque obligatoire à partir de 11 ans.

CONTENUS SPONSORISÉS