Haguenau – Focus sur les commerçants et artisans d’antan

Avec la sortie du troisième tome, Eugène Keith clôture sa trilogie dédiée à l’histoire des commerçants et artisans de Haguenau. Grâce à ses ouvrages, il guide le lecteur à travers la ville, lui fait découvrir les boutiques, les ateliers, les diverses activités de la vie économique de la commune, de 1900 à 2021.

468
C’est avec fierté que l’auteur a remis son livre à Jean-Luc Hoffmann, président de la Chambre des métiers d’Alsace et président de la Corporation des bouchers-charcutiers du Bas-Rhin / ©DR

Eugène Keith, qui fait partie de la Société d’Histoire et de l’Amicale des cartophiles de Haguenau, a écrit une dizaine de livres sur le riche passé de Haguenau et Marienthal. Ces cinq dernières années, il a concentré ses recherches sur les commerces.

Entre fin 2020 et fin 2021, il a publié les trois tomes de sa trilogie intitulée Haguenau, ses commerces et ses artisans d’antan. Ceux-ci présentent les activités qui ont constitué l’essence de la vie de la cité. Ils sont illustrés par des milliers de photos, publicités, documents et témoignages. Le tome 3 est disponible dans les librairies de la ville, ou auprès de l’auteur (eugène.keith@orange.fr). En plus d’informations liées à l’activité économique, il contient des cartes géographiques, des données sur les fermes d’antan, les maisons forestières ou encore les calvaires et les croix de chemin, car ceux-ci ont souvent été réalisés par des sculpteurs et artisans locaux.

L’auteur a réalisé un long travail de recherche

Ce dernier ouvrage est préfacé par Jean-Luc Hoffmann, président de la Chambre des métiers d’Alsace et président de la Corporation des bouchers-charcutiers du Bas-Rhin :
« C’est une personnalité qui œuvre pour la défense du petit commerce, et un boucher réputé de la ville. Je suis fier qu’il ait préfacé mon livre », déclare l’auteur.

Pour la réalisation de ses trois tomes, celui-ci a effectué des recherches pendant environ quatre ans : « Il n’y avait aucun livre sur les commerces auparavant, je suis parti de zéro. J’ai mené des enquêtes. Je me suis rendu dans les boutiques, les ateliers, mais aussi dans les maisons de retraite, pour trouver des renseignements. Dans les trois tomes, plus de 3 100 commerces sont recensés. J’ai utilisé plus de 1 000 photos, plus de 1 200 publicités trouvées dans des revues, plus de 1 700 cartes postales. Tout cela m’a aidé à déterminer les dates, à justifier l’existence d’anciennes enseignes », explique le passionné d’Histoire haguenauvien.

Le chiffre : 3100

C’est le nombre de commerces recensés par Eugène Keith dans ses trois tomes.

CONTENUS SPONSORISÉS