Haguenau – Exposition Fier.e.s de nous : au-delà du portrait

Des portraits au crayon seront exposés à la médiathèque de Haguenau du 19 avril au 14 mai (entrée libre) : l’artiste Çétin Yarar a passé plusieurs mois à croquer les adhérents des associations GEM (voir encadré), pour apporter un autre regard sur le handicap psychologique ou moteur.

273
L’artiste Çétin Yarar et l’un de ses modèles, Sabrina, dans le salon de l’association GEM Azimut. / ©SB

Cétin Yarar dit modestement qu’il a « une fragilité émotionnelle. C’est un cap à passer, mais depuis il ne m’arrive que de belles choses ». Friand de farces, il est surtout doué un crayon à la main : « C’est une passion, j’ai envie de créer. Je suis à la fois rêveur et réaliste, et je l’exprime à travers mon travail artistique ». Pour donner un sens à sa vie, « chamboulée en 2012 » sur le plan professionnel et personnel, il a fait partie des premiers adhérents au GEM Azimut afin de « ne pas perdre le lien social ».

« Ce que je réalise nous fait avancer ensemble »

Pour lui, l’association permet de « développer son potentiel » et l’idée de l’exposition est arrivée tout naturellement, quand à Noël 2020, il s’est mis à tirer les portraits des gens présents sur place. Autodidacte, il a enchaîné avec des crayonnés sur photo, « car il est difficile pour certains de poser 30 ou 40 minutes », mais toujours devant eux. « L’esprit d’équipe est important, note-t-il, j’ai du mal à créer tout seul, et ce que je réalise nous fait avancer ensemble. C’est un prétexte aux rencontres humaines. » Des animateurs ont été croqués également, et libre à chacun d’être exposé ou non.

«Les dessins leur appartiennent, j’aime faire plaisir aux gens et quand ça leur plaît, je suis ému.» Grand format noir et blanc ou couleur, les portraits sont proches de la réalité, mais appellent à regarder au-delà. «J’essaie d’être représentatif du caractère des gens, précise l’artiste, le temps du dialogue permet de dégager une énergie ou une aura».   


Le groupe d’entraide mutuelle (GEM)

Les deux associations GEM, 13 et 24A rue Capito à Haguenau, accueillent «les accidentés de la vie, selon l’animatrice Éléonore. Azimut pour les fragilités psychologiques, et Ludica pour les cérébrolésés ». Mais l’accueil y est «inconditionnel», autour de choses simples :
« Nous les accompagnons sans faire à leur place pour créer du lien autour d’un café, d’un atelier, et porter des projets à la demande », comme celui de Çetin. « En se fédérant, on crée de l’entraide, de l’écoute et de la transmission de savoirs », résume l’animatrice, joignable au 09.84.58.02.74.

Renseignements sur la cérébrolésion et son accompagnement auprès de Cyrielle, animatrice au GEM Ludica au 06 95 90 18 63.

CONTENUS SPONSORISÉS