Haguenau – Des couches lavables pour bébé au Centre Hospitalier

Depuis le mois de juillet, la maternité du Centre hospitalier de Haguenau a souscrit au service Loulacouche. L’initiative permet aux jeunes mamans d’utiliser des couches lavables pour leurs nouveau-nés.

344
Les nouveau-nés ne sont pas exposés aux produits chimiques des couches jetables.

L’hôpital s’est doté d’un stock de couches lavables qu’il met à disposition des parents volontaires durant leur séjour à la maternité. Ce service, Loulacouche, proposé par l’entreprise d’Alsace du Nord Utiléco, favorise l’économie locale, sociale et solidaire. « Nous avons engagé une réflexion éco-responsable au sein de l’hôpital, explique Nathalie Woehrel, sage-femme en charge du projet couches lavables. Nous avons eu vent de ce service et nous avons voulu essayer ». Chaque jour, les salariés d’Utiléco récupèrent les couches sales à vélo cargo et les échangent avec des propres.

En plus de réduire les déchets, cette solution est aussi bénéfique pour les enfants : « Elles permettent d’éliminer l’exposition des nouveau-nés aux produits toxiques contenus dans les jetables qui peuvent entraîner des érythèmes (les fesses rouges) », complète la sage-femme. Pour l’instant, les parents ont le choix de les utiliser ou non. « L’accueil est bon. S’ils adhèrent au service à l’hôpital, ils peuvent le poursuivre chez eux », remarque Nathalie.

Les parents ont le choix de les utiliser ou non. / ©DR

Un produit de qualité

Nelly Ober est chargée de projet chez Utiléco. Avant de lancer le projet Loulacouche, le produit a été longuement testé : « Avec mon mari, nous avons d’abord commandé plusieurs exemplaires. Avec des amis proches, nous les avons essayés sur nos enfants. Ils n’avaient plus les fesses irritées. On s’est surtout rendu compte que tout l’aspect gestion (ramassage, nettoyage, livraison) était fastidieux, d’où Loulacouche », raconte Nelly.

Cette couche lavable a été brevetée et certifiée. Elle est fabriquée en France et elle est déjà utilisée dans d’autres maternités et crèches en France. Le lavage proposé par Utiléco suit un processus labélisé garantissant une hygiène parfaite. « Pour l’instant, nous sommes deux à travailler sur le projet. Nous avons de plus en plus de clients, donc de plus en plus de travail. Nous nous occupons de la tournée-ramassage, de la partie en blanchisserie et même la manutention », conclut Nelly Ober. Après un financement participatif à succès, Utiléco est toujours à la recherche de soutiens.

CONTENUS SPONSORISÉS