Gymnastique à Haguenau, classe confort

Le 27 mars, le club de Haguenau organisait pour la première fois le Top12, ce qui se fait de mieux au niveau gymnastique en France. Les Alsaciennes y ont fait honneur en prenant une superbe 3e place. Leur coach, Coralie Clarenn, a savouré le moment.

836
Un beau tir groupé pour les jeunes haguenoviennes

Maxi Flash : Coralie, avec un peu de recul, quels sentiments vous animent ?

Coralie Clarenn : On est forcément satisfaits du travail accompli. Ça s’est bien passé, au niveau sportif, mais aussi au niveau de l’organisation, où l’on a eu de bons retours. 

La 3e place, c’est inespéré… ? 

Je ne sais pas si c’est inespéré, mais on est très heureux de ce résultat. On savait qu’on pouvait le faire. On entendait quelques bruits de couloir, les gens se méfiaient un peu de nous quand même, même s’il y avait beaucoup d’équipes avec du potentiel. Mais je pense qu’on pouvait faire mieux, et chercher la 2e place (voir tableau). C’était un retour à la compétition pour tout le monde, et tout le monde a fait des erreurs, et on en a fait un peu moins que certains. 

Au niveau de l’organisation de l’événement, c’était chaud à gérer ? 

Un peu ! (rires) On a été sous mesures imposées par la fédération, plus celles recommandées par la Ville et le club. Il fallait des vestiaires différents pour chaque équipe, des horaires de repas différents, des sens de circulation, un accès uniquement sur accréditation, des tests PCR pour tous les bénévoles et toutes les équipes… C’était très, très encadré ! Heureusement, on a un gros collectif au niveau du club. Ils ont pris le relais pour nous soulager et que le staff puisse se consacrer uniquement à l’équipe. On savait que ce serait à huis clos, mais c’était réconfortant d’être à la maison. C’était un petit plus, parce que mine de rien, nos bénévoles, c’était des
supporters… 

C’est la première fois que Haguenau accueillait le Top 12… 

Le format était différent à cause de la Covid, et c’est pour ça qu’on a pu faire acte de candidature. Le club a déjà accueilli des rencontres internationales, Haguenau est labellisé « Terre de Jeux 2024 »… J’ai aussi une pensée pour les 820 autres adhérents qui sont à l’arrêt. Les résultats de nos 15 gymnastes, c’est aussi un clin d’œil à toute notre relève qui est à l’arrêt. C’est difficile pour nous de voir ces jeunes s’entraîner dehors. On espère que ça va vite reprendre.   

 

CONTENUS SPONSORISÉS