Gundershoffen – MZD, la langue bien pendue

Elle écrit, elle dessine, elle enseigne à Pfaffenhoffen dans une classe de CM1. À 27 ans, elle s’engage et vient de créer son autoentreprise pour promouvoir la langue et la culture d’Alsace. Pour cela, elle sera entourée de personnages de sa création, Hafele un Storichele.

2080
Manon Zinck Dambach. / ©EG

Lorsque Manon Zinck Dambach entre à l’école maternelle de Gundershoffen, elle ne parle qu’alsacien. C’est peut-être pour cela que les langues l’ont toujours intéressée. Elle est devenue professeure des écoles en classe bilingue et l’année de son arrivée à l’école de Betschdorf, elle invente Hafele et Storichele (un petit pot et une cigogne) : ils seront les mascottes pour sa classe et ne la quitteront plus. Ils apparaissent sous forme de marionnettes ou en dessin, car son crayon danse depuis toute petite ; ses professeurs ont souvent gardé des souvenirs de ses années de scolarité.

Elle a enrichi encore sa palette en se formant à l’illustration. Elle peut ainsi créer elle-même des supports visuels avec Hafele et Storichele et, c’est son grand rêve, imaginer publier des albums jeunesse en alsacien. Bref, Manon travaille beaucoup et ce n’est qu’un début : « Une Communauté de Communes m’a déjà proposé un contrat d’interventions en dialecte alsacien pour ses écoles à partir de la rentrée 2022, et je suis à la recherche d’autres partenaires pour des projets en faveur de l’alsacien, que ce soit pour les écoles ou d’autres structures, pour des événements ponctuels ou dans les médias », annonce cette jeune femme qui n’a peur de rien, même pas de la scène. « J’ai également foulé la scène de la Castine de Reichshoffen avec le TARN (Théâtre alsacien) depuis mes 11 ans en tant qu’actrice, et plus récemment en tant quedramaturge ». Quelque chose nous dit que l’on va entendre beaucoup parler de MZD.

Hafele et Storichele, les personnages créés par Manon Zinck Dambach. / ©DR

CONTENUS SPONSORISÉS