Grand Est – Développer les services en milieu rural

La Région a saisi l’occasion d’un vaste plan de relance économique de l’Union européenne pour lancer un appel à projets destiné à soutenir et développer les services aux habitants en milieux ruraux.

114
François Wernert est vice-président de la Région Grand Est / ©DR

Il fallait « saisir l’occasion ». Pour François Werner, vice-président (LR) de la Région Grand Est en  charge de la délégation à la coordination des politiques européennes, le plan de relance européen validé fin 2020 est une aubaine. « C’est une opportunité offerte qui nous donne les moyens pour nos territoires ruraux », poursuit l’élu. La Région Grand Est percevra plus de 360 millions d’euros. 

Elle a décidé de lancer un appel à projets, entièrement financé par le Fonds Européen Agricole de Développement Rural (FEADER). Les bénéficiaires sont multiples: les parcs naturels régionaux, les associations, les collectivités territoriales et leurs groupements. Les projets éligibles le sont tout autant : périscolaires, tiers-lieux, commerces multiservices… « Il y a vraiment deux orientations », précise François Werner. « L’appel à projets concerne les aspects sociaux au sens large, les besoins de la vie, comme les périscolaires, les structures d’accueil ou encore les maisons de santé, pour lesquelles les demandes sont très importantes », complète-t-il.

Relancer le tourisme local

Sans oublier le pan économique : « Dans le contexte actuel, on anticipe que nos touristes vont s’intéresser à des territoires plus proches d’eux », estime celui qui est aussi président de Destination Nancy, une société destinée à promouvoir l’agglomération lorraine.
« L’aménagement d’équipements destinés au tourisme est donc nécessaire : des voies vertes, la fréquentation de proximité », explique encore François Werner. 

Les projets publics devront être compris entre 12.500 et 360.000 euros et pourront être financés à hauteur de 70% via le FEADER. Quant aux associations privées, le montant devra être compris entre 10.000 et 252.000 euros avec un financement du FEADER de 100%. Les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 30 septembre.  

CONTENUS SPONSORISÉS