L’Alsace Fan Day : « Faire de la Saint-Jean notre Saint-Patrick ! »

Le 24 juin, c’est la Saint-Jean, et c’est la date retenue pour cet Alsace Fan Day à travers le monde. Expatriés ou non, Alsaciens d’origine ou non, ils seront des milliers à célébrer la beauté de l’Alsace et de ses traditions.

213
La 4e édition de l'Alsace Fan Day aura lieu ce 24 bin 2021.

Pour cette 4e édition de l’Alsace Fan Day, L’Union Internationale des Alsaciens a décidé de monter en puissance. « C’est une grosse édition », assène d’emblée son président Gérard Staedel. « De 10h à 23h, une association différente tous les quarts d’heure va venir faire son live. On commencera avec la Nouvelle-Zélande et l’on finira à Hawaï ! » De Guillaume Zinck à Marcel Mundel, les deux correspondants concernés, ils se relaieront tous pour affirmer haut et fort que l’Alsace est « la plus belle région du monde ». Sans aucun chauvinisme, évidemment. 

Si cette édition 2021 est un peu particulière, c’est aussi parce qu’elle va intégrer un peu plus les Alsaciens d’Alsace. Je m’explique. Lors des trois premières éditions, l’Alsace Fan Day était plus un moyen pour les expats’ de se retrouver un peu, et de faire vivre leurs origines. « La base arrière ne se sentait pas concernée », remarque Gérard Staedel. «On a donc décidé d’organiser aussi des choses ici, notamment à Strasbourg, au Quartier Blanc, avec un écran géant qui va diffuser tout le programme.» Il semblerait qu’Haguenau était prévue dans le dispositif, mais que finalement rien n’ait vraiment bougé… On aura peut-être une (bonne) surprise.

Gastronomie au sommet

Cette grande journée finement orchestrée va aussi permettre à Alsace Destination Tourisme de faire valoir les plus beaux coins de la région. « On aura du monde », parie le président de l’UIA. « On estime qu’il y a environ 150 000 Alsaciens à l’étranger. Je fais une newsletter que j’envoie à 5000 destinataires quand même ! Pour ce 24 juin, c’est, avec la Saint-Nicolas, l’une des deux journées où toutes les associations à travers le monde s’unissent, sinon elles sont indépendantes, et font vivre l’Alsace à l’étranger comme elles l’entendent. La Saint-Jean, on aimerait que ça devienne un peu notre Saint-Patrick pour les Irlandais. » L’Alsace qui est aujourd’hui la seule région (historique) à faire un événement mondial de ce type. 

Et d’ailleurs, que retient-on de l’Alsace, vu de l’étranger ? « Je pense qu’on a une gastronomie mondialement reconnue, déjà en France, et nous, c’est encore un cran au-dessus (rires). Par rapport aux autres, on a la quantité ! Blague à part, le Stammtisch, cette façon conviviale de se retrouver et de discuter autour d’une bonne table.» On va appeler l’UNESCO, il y a quelque chose à faire au niveau du patrimoine immatériel. 

www.alsacefanday.com 

CONTENUS SPONSORISÉS