Genève fait le plein de concepts

Les grands salons internationaux sont l’occasion pour les marques présentes de dévoiler au monde entier leurs nouveautés. Mais pas uniquement… Les constructeurs en profitent aussi pour distiller leur vision de la mobilité du futur. Et le Salon de Genève, du 7 au 17 mars, est l’endroit idéal pour le faire.

0
31

Les rapports qu’entretiennent les constructeurs avec les grands rendez-vous internationaux évoluent. Les défections de nombreuses marques de cette édition 2019 sont l’un des symptômes les plus visibles de cette évolution. 

Mais celles qui sont présentes changent également d’approche : il s’agit désormais davantage de montrer un savoir-faire et d’imposer une certaine vision de l’automobile que d’attirer la lumière des projecteurs sur une ou plusieurs nouveautés phares. 

L’écrin suisse est en ce sens un lieu parfait pour se prêter avec délectation à l’exercice du concept. Voici un petit florilège de ce qui attend les visiteurs à la fête helvète.

Citroën Ami One Concept : vision urbaine

Citroën avait promis à ses fans une jolie surprise à l’occasion du Salon de Genève. La firme aux chevrons fête en effet ses 100 ans et entend bien marquer le coup sur les bords du lac Léman. Dans ses bagages, le constructeur français emporte l’Ami One Concept, étonnante esquisse de ce que seront, selon la firme tricolore, les vecteurs de la mobilité de demain. Le nom est bien sûr un clin d’œil aux Ami 6, Ami 8 et Ami Super sorties dans les années 60. Ce drôle d’objet roulant difficilement identifiable entre dans la catégorie des quadricycles à moteur. Sa vitesse est limitée à 45 km/h. L’Ami One peut ainsi être conduite dès 14 ans. L’ensemble, aussi haut que large (1,50 m), mesure 2,50 m de long et accueille deux personnes. Son train roulant repose sur un dispositif électrique offrant 100 km d’autonomie, rechargeable en deux heures sur une Wallbox. L’Ami One a pour particularité d’être parfaitement symétrique, les pièces de gauche, notamment les portières, étant interchangeables avec celles de droite. La planche de bord accueille un smartphone à partir duquel sont gérées l’intégralité des commandes du véhicule. Citroën mise sur le développement de l’autopartage urbain pour imposer son Ami One.

Honda Urban EV : en attendant le modèle de série

Honda propose également sa vision de la mobilité urbaine de demain dans une forme un peu plus classique que celle retenue par Citroën. L’Urban EV est un concept de petite citadine qui préfigure certainement un futur modèle 100 % électrique du constructeur japonais. Planche de bord entièrement digitale, caméras à la place des rétroviseurs et hyperconnectivité sont au menu d’une présentation qui affiche un minois proche des robots domestiques japonais.

Volkswagen ressuscite le Buggy

Nostalgique des grandes heures des voitures originales, avant l’avènement de la mondialisation forcenée, Volkswagen souhaite faire revivre le bon vieux Buggy et arrive à Genève avec un étonnant concept. Pour le moment, le peu d’informations qui a fuité ne permet pas de se faire une idée plus précise de ce drôle d’engin, mais l’ensemble, basé sur un moteur électrique bien dans l’air du temps, devrait valoir le détour.

Skoda et Seat lancent des ballons d’essai

Il s’agira encore d’électricité sur le stand Skoda – la fée électricité occupant une place de choix dans cette édition 2019. Le constructeur tchèque, qui présente sa nouvelle berline compacte, la Scala, et son nouveau Crossover, le Kamiq, en profite pour lancer un ballon d’essai avec son Vision iV, qui préfigure le futur SUV électrique du constructeur de Mladá Boleslav. Même stratégie chez Seat, le cousin ibérique de Skoda. Le constructeur espagnol prendra la température avec un concept préfigurant sa future Leon.