Génération Z : jeunes et mobiles, le futur dans nos villes

Les personnes nées entre 1997 et 2012 sont considérées comme appartenant à la même génération - en raison de leurs circonstances sociales, politiques et technologiques communes. Une étude réalisée par Nestpick, plus gros moteur de recherche de locations d’appartements au monde, classe les villes les plus attractives pour l’épanouissement de cette « Génération Z », successeure des générations X et Y.

0
130

Enfants issus de la quatrième révolution industrielle, de la crise climatique et de la récession mondiale, les doyens de la Génération Z viennent à peine de sortir de l’université cette année, et sont maintenant pour la plupart lancés sur le marché du travail. Ils sont les parfaits représentants des Digital natives, ces adolescents et jeunes adultes habitués depuis toujours à la technologie. L’ouverture internationale de la plupart des grandes métropoles leur permet désormais de s’investir dans des terreaux propices pour y développer leur vision du futur. Un avenir fait de numérique, d’écologie et d’innovation.

Nouvelle génération, nouvelle vision

Nestpick a réalisé un classement de ces villes en étudiant leurs degrés d’ouverture internationale, leur niveau d’égalité sociale et les engagements qui y sont pris pour le climat. Un « degré de numérisation » a été mesuré grâce à divers facteurs tels que la puissance des réseaux télécoms et la vitesse de digitalisation du gouvernement et des systèmes bancaires. Une « note de business » fut également évaluée en fonction de l’esprit d’entreprise entretenu par la ville : quels sont les projets de l’industrie en matière d’intelligence artificielle ? Quelle place pour l’entrepreneuriat social dans un tissu industriel qui se digitalise ? Au total, 22 critères différents ont permis de départager l’attractivité des 110 des plus grandes villes du monde.

Au classement général, Londres, Stockholm, Los Angeles, Toronto, New York et Berlin sont, dans cet ordre, les villes les plus attractives au monde.  En vrac : San Francisco est n°1 en industrie du futur, Copenhague n°1 en e-banking et en droit de manifester, Madrid n°1 en matière d’égalité LGBT+. Première remarque : les villes asiatiques, même si elles ne figurent pas dans le top, sont souvent bien placées. Et les pays du Nord, eux, sont ceux qui portent le plus de valeurs sociales. Paris est évidemment la première ville française dans tous les critères étudiés, se plaçant onzième au classement général. Cependant, la France reste quand même à la traîne, puisque sa deuxième ville dans le classement, Lyon, n’est qu’à la cinquantième place.   


N°1 en mobilité

Paris est la meilleure ville au monde sur le plan des services de mobilité numérisés tels que l’autopartage, le vélo ou la trottinette en libre-service, suivi de Berne, Shanghai, Amsterdam, et Tel-Aviv.


23 ans après…

…le clonage de la brebis Dolly, une entreprise pékinoise, Sinogène, a annoncé être parvenue à cloner un chat pour la première fois. Si le clonage est illégal en France, il est autorisé dans plusieurs pays comme la Chine, les États-Unis ou encore la Corée du Sud, pays où nombre de chiens ont déjà vu le jour en laboratoire.


419 millions d’identifiants dans la nature

Une fois de plus, des données d’utilisateurs de Facebook ont fuité en raison de la négligence du réseau social, et c’est la plus grosse fuite depuis longtemps.

 


Canaux +

Plutôt que de construire de nouveaux ponts, la ville d’Amsterdam va se munir d’une armée de « robots-ponts » éphémère pour traverser certains canaux. Le projet, développé en partenariat avec le MIT, est d’utiliser une flottille de mini plateformes autonomes qui effectueront des rondes pour transporter les gens d’une rive à l’autre. Ce concept baptisé « RoundAround »pourrait également servir à transporter des colis et des marchandises.

 

L’électricité se propage

Depuis l’émergence d’un vrai marché de l’électrique et la création d’écuries spécialisées comme Tesla, de plus en plus de constructeurs voient le futur en 0 émission. Porsche vient justement de remuer le marché en lançant la commercialisation de ses deux premiers modèles électriques –la Taycan Turbo et la Taycan Turbo S, sa version sportive-. D’ici la fin de l’année, le catalogue Porsche devrait encore s’étoffer de nouveaux modèles, cette fois-ci moins puissants et plus abordables.