Drusenheim : « Génération Woodstock »

Vous êtes fans des années Flower Power et de la culture hippie ? Music Line Productions vous propose de revivre le festival le plus mythique des années 1960 lors du concert événement «Woodstock Spirit», le 7 novembre prochain, au Gabion à Drusenheim. Immersion totale garantie !

363
Le concert sera interprété par 8 artistes français très talentueux dont Léo. ©Documents remis

Du 15 au 18 août 1969 a eu lieu l’événement emblématique de toute une génération : le festival de Woodstock, aux États unis, qui a accueilli 32 groupes et solistes et plus de 450 000 spectateurs. Un tournant dans l’histoire de la musique, mais aussi dans les sociétés occidentales.

« Woodstock, c’est l’aboutissement des années 1960 et de tout ce qu’elles représentent : le vivre ensemble, l’opposition à la guerre, l’intégration raciale, le respect de la nature et le réveil des consciences. De cette jeunesse emblématique du mouvement hippie vont naître des styles musicaux novateurs qui incarnent véritablement toutes ces valeurs : la folk music, la pop music ou encore le rock psychédélique», explique Rodolphe Tourret, concepteur et directeur musical du concert événement. « Woodstock Spirit, ou « l’esprit Woodstock », est ainsi un concert live sur les musiques des sixties composées aux USA et en Angleterre par de jeunes créateurs, charismatiques et visionnaires ». Un concert « très axé sur les voix », précise-t-il, et interprété par huit artistes français très talentueux.

L’histoire de tout un mouvement

Si l’événement reprend les tubes des artistes incontournables présents sur la scène de Woodstock comme : Joe Cocker, Crosby Stills Nash and Young, The Who, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Creedence Clearwater Revival ou encore Jefferson Airplane pour ne citer qu’eux, «Woodstock Spirit» rend également hommage aux artistes légendaires des années 1960 tels que Bob Dylan, les Beatles, Led Zeppelin ou encore les Beach Boys. Sans oublier ce que Rodolphe Tourret appelle « l’après-Woodstock », début des années 1970. Là, l’accent est mis sur le rock psychédélique incarné, entre autres, par le célèbre groupe Pink Floyd. « Nous allons volontairement jusqu’au milieu des années 1970 avec The Doors, The Rolling Stones et même Eagles avec leur titre « Hotel California » qui est très représentatif des laissés pour compte de ces années 1960 », ajoute-t-il.

Pendant le concert, cinq voix off illustrées par de courts films sur écran retracent l’histoire de ces jeunes. « Ce qui permet de remettre le mouvement de la contre-culture hippie dans son contexte de l’époque, en expliquant ainsi au public le cheminement qui a conduit à un événement d’une telle ampleur », conclut Rodolphe Tourret. À ne pas manquer dès le 3 novembre, des vidéos et photos inédites des répétitions sur nos réseaux sociaux et www.maxi-flash.com !

www.billetterie-drusenheim.fr