Football – Sophie Gervason : « Il faut durcir les contrôles »

Sophie Gervason est la référente sanitaire à la Ligue du Grand Est de Football. Elle a envoyé récemment un mail à tous les clubs pour sensibiliser sur la nécessité d’agir contre l’épidémie de Covid.

404
©DR

Maxi Flash : Sophie, pourquoi ce message ?

Sophie Gervason : On n’a jamais arrêté les messages vers les référents sanitaires, mais il nous a semblé qu’il était cette fois important de mettre l’ensemble des clubs en destinataires. La situation sanitaire se dégrade (le taux d’incidence a nettement dépassé les 200 nouveaux cas pour 100 000 habitants dans le Bas-Rhin, ndr). Il fallait faire un rappel à la vigilance. On avait retrouvé le monde d’avant avec la pratique comme on l’aime, avec des moments conviviaux d’après matchs… On a remis en avant nos préconisations et les outils mis à disposition.

Après des mois de pratique « normale », le message va-t-il être difficile à faire passer ?

Ce qu’on rappelle, c’est que la mise en place de ce fameux Pass, les clubs doivent le faire respecter comme un restaurant. Il y a eu un certain laxisme en se disant « c’est bon, ça se passe bien », mais il faut durcir les contrôles, faire des rappels. Il faut qu’on soit prêt à s’adapter à des mesures au niveau de l’État. Certaines choses peuvent être suspendues ou mises entre parenthèses.

La grande inquiétude des footballeurs amateurs, c’est une éventuelle suspension des championnats…

Tout est possible. Si on nous demande de stopper les compétitions, on le fera, mais notre rôle, pour l’heure, c’est de véhiculer ce message, d’être plus stricts pour ne pas qu’on en arrive là. Après, il n’y a pas d’étude qui confirme que la pratique en extérieur, sans masque, augmente les risques. Néanmoins, l’ARS estime que c’est une rupture des gestes barrière, et donc chaque joueur devient cas contact si l’un d’eux est positif.

Une grande question, chaque dimanche : qui doit contrôler le Pass ? Quel est le protocole exact ?

L’arbitre a devoir et pouvoir de décision, mais ce n’est pas lui qui vérifie les Pass sanitaires. C’est aux clubs de s’organiser avant le contrôle des licences. Si tout est OK, on joue normalement. Si lors du contrôle, on constate qu’un joueur n’a pas de Pass, ou qu’il est invalide, ou qu’il n’est pas à son nom, ou si c’est une feuille sans QR Code, alors il faut le signaler à l’arbitre, qui doit alors retirer le joueur de la feuille de match. Si le match se joue quand même, les joueurs fautifs seront sanctionnés, comme l’arbitre, mais le score du match sera entériné.

CONTENUS SPONSORISÉS