Financer sa voiture d’occasion en LLD, une tendance nouvelle

La location prend peu à peu le pas sur l’achat comptant. Notamment lorsqu’il s’agit de financer une voiture en location longue durée, y compris, et c’est nouveau, quand elle est d’occasion. Eclairage sur cette tendance.

165

La crise des semi-conducteurs et les retards de livraison qui affectent depuis bientôt deux ans le marché du véhicule neuf profitent clairement au marché de la seconde main. Une opportunité rêvée, pour les loueurs et les constructeurs, d’assortir leurs modèles d’occasion de facilités de financement.

A ce jeu-là, on connaissait depuis quelques années la part croissante de la LOA (location avec option d’achat). Une formule que les concessionnaires et mandataires automobiles ne se privent plus de proposer aux futurs acheteurs. La LOA, rappelons-le, donne la possibilité au locataire de devenir propriétaire du véhicule à l’issue du contrat de location.

Parallèlement, ces derniers mois, sur le segment de l’occasion, on assiste à l’émergence d’une autre méthode de financement bien connue. Il s’agit de la LLD, la location longue durée, appréciée pour ses services inclus (assistance et entretien, entre autres). Elle permet de bénéficier d’un véhicule pour une période déterminée, en échange de mensualités avec, en revanche et contrairement à une LOA, l’obligation de le restituer à l’issue du bail.

Arval et Stellantis en éclaireurs

Longtemps cantonnée à la clientèle d’entreprise et aux transactions strictement liées aux modèles neufs, cette LLD tente donc actuellement une opération séduction sur le champ du véhicule d’occasion et, qui plus est, à destination du grand public.

Illustration du phénomène avec Arval, l’un des leaders de la location automobile multi-marques. En décembre 2021, la filiale de BNP Paribas a inauguré une solution baptisée « Re-Lease », une LLD ouverte aux particuliers et aux professionnels, proposée sur 24 mois (avec un forfait de 20 000 ou 30 000 km) ou sur 36 mois (avec un forfait de 30 000 à 45 000 km).

Le 4 avril 2022, c’est cette fois PSA Finance, une succursale du groupe Stellantis, qui a lancé « Flex & Free VO ». Cette offre accessible, avec ou sans apport, permet à tous les automobilistes de louer un véhicule en LLD pour une durée contractuelle de 48 mois, pour 10 000 à 20 000 km de roulage par an, avec la faculté de le restituer dès le 6e mois de loyer sans pénalités pour restitution anticipée.

Plusieurs autres acteurs de la location pourraient à leur tour ouvrir, dans les prochains mois, leurs formules LLD de véhicules d’occasion aux particuliers. Notez que toutes ces offres doivent poursuivre une même exigence. Elles s’engagent, en effet, à proposer, aux acheteurs, des véhicules âgés entre 1 et 5 ans qui n’excèdent pas 120 000 km au compteur.

CONTENUS SPONSORISÉS