Femme victime de violence, «Je te crois»

0
54

De passage à Strasbourg, vous avez peut-être croisé ces phrases choc sur les murs de la ville : « On ne naît pas femme mais on en meurt », « Non c’est non », « Vos roses n’effaceront jamais nos bleus », « J’y pense tous les jours », « Elle le quitte il la tue ».  Collés par le collectif Collages Féministes Strasbourg, ces mots visent à rappeler la violence de la misogynie. Le 14 mars, ce collectif organise une action pour dire « Femmes victimes de violence, on vous croit ». L’objectif est de laisser les victimes s’exprimer. Le rendez-vous est donné à toutes celles et ceux qui souhaitent porter la voix de ces victimes de violences, à 15h, place Kléber. Des slogans, faisant référence à des témoignages, seront inscrits sur des pancartes. Il est encore possible de partager son témoignage de manière anonyme : collagesstrasbourg@gmail.com