FC Weitbruch : « Vous passez d’une 2CV à une Ferrari »

C’est un équipement qui fait parler. Surdimensionné ou pas, le nouveau stade Léonard Specht sera officiellement inauguré ce samedi 23 juillet en présence de l’intéressé et de Marc Keller, le président du RCSA. Bruno Zipper est un vice-président heureux.

2603
L’installation fait rêver de nombreux clubs. / ©S.R.

Un terrain en herbe, un terrain synthétique, et un architecte qui a tout pensé 100% football…

Bruno Zipper : Tout est classifié jusqu’au niveau R1. Ça permet d’avoir de l’ambition, mais on reste sobre, dans la continuité du club, c’est-à-dire rester les pieds sur terre. Faire vivre le club, les sections de jeunes, c’est l’essentiel. On sait d’où on vient, on fait partie d’un village de 3000 habitants, on va garder notre identité.

Et dans un petit village, faire accepter ce projet, c’était compliqué ?

C’est vrai que les critiques existent, et c’est normal. En 2019, on était parti sur un budget de 3M€. Avec la crise covid, les problèmes d’approvisionnement et d’acheminement, on finalise à 4 millions… On termine à un niveau qui n’était pas prévu, mais une fois que le projet était lancé, on ne pouvait plus s’arrêter au milieu du gué.

Pourquoi avoir donné le nom de Léonard Specht à ce nouveau complexe ?

Le maire Damien Henrion souhaitait le rattacher à un footballeur exemplaire, dans son comportement et dans ses performances. Léonard Specht habite à Weyersheim, et il est natif de Mommenheim, c’est quelqu’un du coin ! Il a accepté de donner son nom, en véhiculant ses valeurs, qui ont toujours été autour de la formation des jeunes et de l’entente entre joueurs au sein d’un club. Il n’a pas de fonction au club, mais il va nous accompagner pour nous aider à grandir.

Bruno Zipper dans le club house qui permet de beaux événements. / ©S.R.

La première fois que les joueurs sont venus s’entraîner ici, qu’est-ce qu’ils se sont dit ?

Ah ! (rires) C’est comme si vous passiez d’une 2CV à une Ferrari. Les joueurs mesurent la chance qu’ils ont de pouvoir utiliser un complexe moderne. Avec le synthétique de dernière génération, peu importe les conditions météo, on peut pratiquer notre sport favori, et ça, ça n’a pas de prix.

Un mot sur l’inauguration ?

Elle se passe le samedi 23 juillet, à 11h du matin. Nous avons convié tous les acteurs qui ont fait l’histoire du FCW, les partenaires, les élus. Léonard Specht sera évidemment là pour dévoiler la stèle. Marc Keller sera présent, et il devrait nous annoncer un match amical du Racing ici en novembre prochain. Deux matchs le samedi, avec une soirée festive, deux matchs le dimanche, avec notamment les SR Colmar contre le Sporting Schiltigheim le soir. C’est la fête du football, mais aussi la fête du village.

 

CONTENUS SPONSORISÉS