Espace culturel et sportif : petites mains, grande réussite

0
159

Les travaux ont duré près de deux ans, mais selon Damien Winling, ils en valaient la peine. L’Espace Culturel et Sportif de Morschwiller a totalement fait peau neuve : accessibilité, isolation, et praticité ont entièrement été revues « pour que la salle réponde aux normes, ainsi que pour mettre un outil décent à la disposition des associations », explique le maire.

Rénovation énergétique

L’espace qui était chauffé jusque-là par une énergie fossile (le gaz) a également connu une rénovation énergétique, grâce au financement de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).
« Désormais, l’ensemble est chauffé par une chaudière aux granulés bois. Par rapport à l’ancienne salle, les économies en matière de frais de chauffage devraient se situer aux environs de 67 % soit 8 000 euros d’économie par année. Les frais de combustibles sont ainsi ramenés à environ 4 000 euros », poursuit-il.

La salle est aujourd’hui composée d’un hall d’accueil avec un espace-bar, une petite salle de 150 m2 (capacité de 130 personnes), un hall de sport de 650 m2 (capacité de 700 personnes) avec un espace vestiaires et des douches. L’ensemble comprend également une cuisine équipée, un parvis et un espace vert extérieur.

Des bénévoles sur le chantier

Selon Damien Winling, deux éléments étaient indispensables à la réussite du projet : le respect du budget et la solidarité. En effet, une partie des travaux a été réalisée par des bénévoles de la commune. « Lors de la trentaine de journées citoyennes qui ont eu lieu en 2018, les plus fréquentées ont rassemblé jusqu’à quarante bénévoles », se réjouit-il. « J’accorde beaucoup d’importance à leur action. Les associations ont mis la main à la pâte afin de faire de cet espace un lieu dont ils sont fiers. Au fur et à mesure de l’avancement du chantier, des habitants volontaires venaient prêter main-forte. Il s’agissait notamment des travaux de déménagement, de nettoyage, de réaménagement, mais aussi de peintures, de crépis ou de canalisation… Leur aide nous a permis d’économiser environs
100 000€ ».
Ces journées ont aussi renforcé la cohésion sociale et la bonne ambiance sur le chantier : d’autres bénévoles s’occupaient de cuisiner pour les équipes affamées.

Un espace désormais moderne

Cette dynamique collaborative et solidaire n’est pas une première à Morschwiller. « En 1982, j’avais 17 ans, et j’ai participé à la construction de cette même salle, qui a entièrement été réalisée par des habitants volontaires », se souvient Damien Windling, aujourd’hui à la tête de cette même commune.
« On propose aujourd’hui un beau standing aux associations qui occupent la salle : tout le monde est content de ce qui a été fait, et le budget a été tenu ».