Eschbach – Les petites scènes de vie de la crèche

Sur le Sentier des crèches qui sillonne l’Alsace du Nord au Sud se trouve celle d’Eschbach, que Gabriel Kempf renouvelle tous les ans depuis 2004 en l’église Saint-Martin.

454
La crèche de 38 m² fourmille de détails faits main.

Sur une surface de 38 m², des personnages de 45 cm pour les plus grands, 20 cm pour ceux du second plan, s’affairent dans un décor de bois, de pierre naturelle, de briques, d’argile, sous une voûte céleste incrustée d’étoiles. Le tout « bricolé » de main de maître par Gabriel Kempf, électricien de métier. « En 2003, mon oncle m’a demandé de vérifier le circuit électrique de l’ancienne crèche que je connaissais depuis que j’étais servant de messe, et en 2004 je la démontais pour tout recommencer à zéro », se souvient-il.

Depuis, tous les ans, de nouveaux détails font leur apparition : « L’étable change beaucoup, j’en ai une dizaine de prêtes. J’y ajoute des métiers d’autrefois, une forge, un tonnelier, un bûcheron, un charpentier… Ça devient des petites scènes que les gens prennent le temps de regarder ». Démarrée au mois d’août, la conception s’intensifie la semaine avant l’ouverture, monopolisant Gabriel et une quinzaine de bénévoles de 7h à 19h, pour accueillir plus de 2000 visiteurs jusqu’au 30 janvier.

Les métiers d’autrefois sont représentés autour de l’étable. / ©DR

CONTENUS SPONSORISÉS