Engwiller : Anne Haven, une auteure optimiste et authentique

« Les fleurs de l’Espérance éclosent au point du jour » est le premier recueil de nouvelles d’Anne Haven d’Engwiller. Fascinée par la culture amérindienne, proche de la nature, elle livre, à travers cinq nouvelles, un message d’optimisme empreint d’une manière de vivre authentique. Un galop d’essai pour l’auteure qui cache de nombreux projets d’écriture dans ses cartons.

0
940
L’auteure Hannah Nevahda. DR

L’auteure de 45 ans, écrivain public de métier, a une envie d’écriture depuis toujours : « petite, j’étais attirée par le dessin. Et, de fil en aiguille, l’amour des mots a pris le dessus », confie Anne Haven. « L’année dernière, j’ai enfin osé me lancer dans la publication ». Le premier tirage du recueil, auto-édité, sort fin décembre sous le pseudonyme Hannah Nevahda. Quand elle le découvre, enfin dans ses mains, l’auteure ne s’en satisfait pas. Elle travaille à nouveau la mise en page, les illustrations, et lance une seconde impression de son recueil qui lui correspond enfin.

Les choses de la vie

Où Hannah Nevahda puise-t-elle son inspiration ? « Des histoires des uns et des autres, entendues au fil des conversations. Chaque fiction a son point de départ dans les choses de la vie, avec un fil conducteur : les personnages prennent des coups sur la tête et s’en relèvent grandis ». Toujours dans un seul but, l’auteure l’affirme : « aller de l’avant ».

De ses projets d’écriture, l’écrivain public révèle le prochain « Quand se lèvera l’aube du bison blanc », une fresque semi-historique en lien avec le génocide indien et la renaissance de ce peuple. Une culture qui est imprégnée à jamais dans la philosophie de vie d’Anne Haven.

« Les fleurs de l’Espérance éclosent au point du jour », de Hannah Nevahda. DR

Page Facebook : Hannah Nevahda auteure
Site web : www.hannah-nevahda.fr
Recueil disponible dans les librairies suivantes : l’Antre du Graal à Pfaffenhoffen, Lilébul à Bouxwiller et à La Maison de la presse et Librairie Vincenti à Haguenau ou auprès de l’auteure :
hannah.nevahda@escrival.fr ou plume@hannah-nevahda.fr
Édition numérique également disponible