Élodie Contino conçoit des meubles éthiques et design

À 28 ans, la jeune femme originaire de Haguenau lance Roses et Aléas, une entreprise de mobilier design recyclés et recyclables. Pour mener à bien son projet, cette cheffe d’entreprise a lancé une campagne de financement participatif qui connaît un joli succès.

1200

Lorsqu’elle évoque Roses et Aléas, l’entreprise de mobilier design et durable qui est en train de voir le jour, la voix d’Élodie Contino traduit la bonne humeur.  Sa philosophie? « Fabriquer des meubles neufs et durables à partir de matériaux recyclés ou issus de chutes d’usines », répond la Haguenovienne qui a grandi du côté de Reichshoffen. La jeune femme de 28 ans, désormais basée à Strasbourg, a aussi pour ambition de favoriser le « made in France ».

Diplômée d’une licence en gestion et d’un Master en marketing, Élodie Contino a suivi une partie de ses études au Danemark où elle découvre un marketing axé sur la compréhension des envies et des besoins. « Dès le départ, ma volonté a été de réfléchir sur la manière de consommer le mobilier et à la fin de vie de tout ce qu’on met sur le marché. Je ne comprends pas comment une entreprise peut mettre un objet en vente et ne pas s’intéresser à ce qu’il devient, une fois qu’il est vendu », explique-t-elle.

Être au plus proche de « la consommation réelle »

Celle qui a travaillé chez Labonal et a été pendant deux ans responsable innovation du Pôle textile Alsace souhaite s’approcher de la « consommation réelle » des clients. Pour mener à bien son projet, la cheffe d’entreprise a lancé le 5 juin une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule (qui prendra fin le 10 juillet), soutenue par Engie à hauteur de 2.000 euros. Alors que l’objectif de base était de récolter 5.000 euros, le financement a dépassé 8.000 euros. « Nous sommes à plus de 160 % de notre objectif ! », se réjouit Élodie Contino.

Selon les sommes engagées, les contreparties sont multiples: bougeoirs issus de chutes de chênes massifs des Vosges, des coussins fabriqués à partir de rouleaux d’un velours de Lyon ou encore une table basse design en chêne. Des contreparties que la jeune femme s’engage à livrer elle-même directement aux donateurs : « J’ai tellement envie d’aller à leur rencontre et créer un vrai lien ! »

CONTENUS SPONSORISÉS