Élections européennes La naissance d’un projet ?

L’année 2019 est celle du renouvellement des principales institutions européennes. Du 23 au 26 mai, un peu plus de 300 millions d’Européens choisiront leurs députés pour les cinq prochaines années. Pour une nouvelle Europe ? Le contexte international et les difficultés de l’Union et de ses États membres peuvent le laisser penser.

0
47

Mais l’Europe, qui peut apparaître comme vieillie et dépassée, pourrait-elle offrir des résultats concrets, un moment déterminant pour les citoyens, des raisons d’être fiers d’appartenir à un ensemble politique unique au monde qui répond aux urgences écologique, sociale, démocratique et européenne ?

Quel projet peut naître de ces élections ? Sommes-nous au début d’un moment de déstabilisation, de divisions politiques ou de créativité ? Préserver l’acquis, développer les atouts et le potentiel de l’Union, mais aussi trancher des questions comme sa forme et ses frontières, le contenu de ses politiques et les traités qui la régissent, ce sont les enjeux de ces élections. Et nous sommes tous concernés.

Un moment déterminant pour les citoyens européens

Les élections européennes sont l’occasion de désigner au suffrage universel direct, les représentants qui agiront au Parlement européen. Exemple unique au monde de démocratie multinationale et multilingue, le Parlement européen vote et façonne la législation européenne qui influence votre vie quotidienne, il adopte le budget et contrôle les autres institutions européennes. Il est la seule institution dont les pouvoirs se sont étendus de manière continue depuis plusieurs décennies. Ces élections constituent un moment déterminant dans le fonctionnement de l’Union européenne. Ceux qui souhaitent jouer un rôle sont maintenant confrontés à un triple choix : un choix civique car les pouvoirs croissants du Parlement européen lui permettront de peser directement sur les décisions de l’Union européenne, un choix partisan car il permet de désigner des élus qui s’expriment de plus en plus sur la base de critères idéologiques, les électeurs influenceront la composition politique du Parlement européen et donc l’orientation et le contenu des politiques européennes. Enfin, c’est aussi un choix d’influence nationale, car si le Parlement européen est désormais marqué par des logiques partisanes, les sensibilités nationales des eurodéputés s’y expriment sur de nombreuses questions.

Quelles sont les raisons de voter ?

Depuis 1979, la participation au scrutin européen est en baisse, une érosion telle que l’abstention est devenue majoritaire. De 62% en 1979, presque 60% en 84 et 89, 56% en 94, on est passé sous la barre des 50% en 99, 45% en 2004, puis 43% en 2009 et 2014. Pour certains, l’abstention favorise les extrêmes dont les partisans se mobilisent davantage pour aller voter, le non-vote des abstentionnistes contribue, en partie, à l’affaiblissement de l’influence nationale d’un pays au sein du Parlement européen. Alors, quelles sont les bonnes raisons de voter ? D’abord, le Parlement européen est la seule institution européenne dont les membres sont élus au suffrage universel direct depuis 1979 et puis, voter aux élections européennes est un droit fondamental, le moyen de participer et de peser sur le fonctionnement de l’Union européenne. La hausse continue des pouvoirs du Parlement européen confère aux électeurs un poids et une influence politique réels.

Procédures électorales

Les dates des élections : 26 mai 2019

Nombre d’eurodéputés : 79

À quel âge peut-on voter ? 18 ans

À quel âge est-on éligible ? 18 ans

Qui peut voter ? Tout citoyen français et tout citoyen de l’UE inscrit sur les listes électorales résidant en France.

Règles électorales

Mode de scrutin : Représentation proportionnelle (listes bloquées)

Mode d’attribution des sièges : Méthode d’Hondt (les électeurs votent pour un parti. Les sièges sont attribués proportionnellement au nombre de voix qu’ils ont obtenu. Les candidats élus sont pris dans chacune des listes dans leur ordre d’apparition)

Seuil d’attribution des sièges : 5% minimum des suffrages exprimés

Peut-on choisir son ou ses candidats dans une liste ? : Non

Nombre de circonscriptions : 1