Drusenheim – 50 ans de jumelage, 50 ans de création

Dans le cadre du 50e anniversaire du jumelage entre Drusenheim et Schifflange, ville du Luxembourg, le Pôle culturel accueille l’exposition rétrospective de l’artiste luxembourgeois Adolphe Deville. Initialement prévue en 2020 et reportée en raison de la crise sanitaire, celle-ci se tiendra jusqu’au 23 juillet à l’espace d’art PASO.

128
Des peintures et des mosaïques d’Adolphe Deville sont exposées au Pôle culturel jusqu’au 23 juillet.

Né en 1935 à Hesperange, et décédé en mai dernier, Adolphe Deville a vécu et travaillé à Schifflange. Il s’était formé à l’École nationale des beaux-arts de Paris, avait fréquenté l’Académie de peinture d’André Lhote à Montparnasse, et étudié à l’École nationale des beaux-arts de Francfort-sur-le-Main. Ses nombreux voyages ont inspiré son parcours artistique. Il a par exemple découvert le Lubéron et ses paysages fascinants, l’Italie et ses mosaïques. Il se montrait éclectique, aussi bien dans le choix de ses sujets que dans les moyens de les exprimer. Les quelque quarante pièces exposées à Drusenheim offrent une vue d’ensemble de son travail : peinture à l’huile, aquarelle, croquis, mosaïque, sculpture.

Adolphe Deville, artiste luxembourgeois qui travaillait à Schifflange, ville jumelée à la commune alsacienne. / ©DR

L’exposition sera exceptionnellement ouverte le 3 juillet

Les membres du Pôle culturel ont préparé cette exposition avec Adolphe Deville. Les deux communes ont également travaillé sur le projet, et une délégation de Schifflange est venue pour l’inauguration. Les pièces sont exposées par périodes, reflétant la progression de l’artiste : « Il n’est pas resté figé dans un même style. Il a évolué au fil de ses rencontres avec les paysages. Ceux-ci sont très présents dans ses tableaux, tout comme le visage de sa femme. Nous avons proposé quatre toiles au musée Paso, elles dialoguent avec celles de l’artiste éponyme. Les deux hommes, nés la même année, ont pris des chemins esthétiques différents, et le contraste de leurs œuvres est intéressant », explique Anne-France Boissenin, la directrice du Pôle culturel.

L’accès à l’exposition est libre, du mardi au samedi, et une ouverture exceptionnelle est prévue le dimanche 3 juillet de 14 h à 18 h. Ce jour-là, les visiteurs pourront aussi profiter des Flâneries musicales à 16 h dans les Jardins de l’Altwasser, ou admirer les photographies du collectif Plakat Wand Kunst exposées sur la route du Rhin.

CONTENUS SPONSORISÉS