Don du sang : il faut prolonger la solidarité

Comme d’autres associations locales, l’Amicale des Donneurs de Sang Bénévoles de Hoerdt s’est fixé l’objectif d’encourager le don en dehors des métropoles. Au moment de la journée internationale des donneurs, l’activité opératoire reprend, et il faut désormais prolonger l’effort pour soutenir les hôpitaux.

593

Paradoxalement, pendant le confinement, la mobilisation en France a battu tous les
records : « Je pense que les gens ont eu peur d’une pénurie. Du coup, ça a été tout l’inverse ! Ils se sont mobilisés en masse. », raconte Sophie Waibel, présidente de l’Amicale des Donneurs de Sang de Hoerdt. Lors de la dernière session du 23 avril, l’association s’attendait à moins de mobilisations, mais ils ont accueilli plus d’une centaine de personnes, contre quatre-vingt habituellement : « On était hyper contents que les gens se mobilisent pendant cette période », reprend-elle.

Une organisation un peu différente

La prochaine collecte à Hoerdt aura lieu ce jeudi 18 juin de 17h à 20h au centre culturel, tout en maintenant les règles de distanciations sociales. En plus du lavage des mains, du port du masque (procuré par l’EFS – l’Établissement Français du Sang), et le fameux mètre de distance, les donneurs respectent un circuit pour ne pas se croiser.

Rappelons que le plasma, les plaquettes et les globules rouges ne se conservent pas, pour cette raison, les dons doivent rester continus. « Heureusement, en Alsace, les donneurs le comprennent bien. Nous espérons que cet élan perdurera même sans les risques de pénurie », conclut Sophie.

Pour trouver la collecte la plus proche de chez vous sans attendre, rendez-vous sur https://dondesang.efs.sante.fr/trouver-une-collecte

CONTENUS SPONSORISÉS