Deux photographes alsaciens veulent réunir 40 000 portraits masqués

Depuis le premier confinement, une idée trotte dans la tête de deux photographes du club de photo de Rosheim, Marc Barthel et Sébastien Denaes. Réunir des dizaines de milliers de portraits de gens masqués pour en faire d'immenses mosaïques, qui seront exposées à la fin de la crise sanitaire, à Strasbourg.  

833
©40000eyes

40 000 eyes, c’est le nom de ce projet extraordinaire. L’objectif de Sébastien et Marc : “Exposer, en centre ville de Strasbourg, le jour du “déconfinement final”, (celui où il nous sera indiqué que les masques ne sont plus nécessaires), une série de 10 photos géantes (3×2 mètres) ayant pour thème la joie et la liberté. Ces photos seront composées d’une mosaïque des 40 000 portraits de personnes masquées du monde entier que nous aurons rassemblés.” 

De loin, on apercevra les 10 photos géantes, mais en s’approchant, on découvrira les portraits de chacun des participants.

Exemple d’une mosaïque réalisée à Lorient par Xavier Dubois, en hommage au navigateur Eric Tabarly :

Pour ce faire, les deux photographes doivent réunir avant le 31/12/2020, 40 000 photos portraits de personnes masquées provenant du monde entier, réaliser les 10 photos de la série et assembler les portraits masqués en mosaïque, pour créer la série de 10 grandes photos. “Nous ne les exposerons qu’au moment de la libération totale des masques
Pour permettre de  booster et clôturer cette première étape du projet (obtenir les 40 000 portraits), Marc et Sébastien proposent que chacun et chacune puisse leur envoyer sa propre photo portrait, et lancent aussi un appel aux entreprises, organismes, communautés qui souhaitent s’associer au projet. “En échange d’un minimum de 10 portraits envoyés, nous créons une page “nos soutiens”  sur notre site où nous mettons en avant les groupes participants.”
Pour participer au projet, individuellement ou en groupe, rendez-vous sur leurs différents réseaux :
www.40000eyes.fr

CONTENU SPONSORISÉ