Des stages qui multiplient les expériences

Le délicat choix de l’orientation professionnelle se pose déjà en début de 3e, à 14 ans, lorsque les stages d’observation en entreprise approchent. C’est pour cette raison que le réseau d’industriels innovants d’Alsace du Nord (Resilian) a lancé le stage multi-entreprises.

298
Les stagiaires de février 2021 observent un poste technique chez Ibag à Niederbronn. / ©DR

La troisième session de stages d’observation d’une semaine des classes de 3e dans plusieurs entreprises à la fois aura lieu de novembre 2021 à mars 2022 selon les collèges. Le réseau Resilian —qui a été créé en 2018 pour fédérer les acteurs de l’industrie au nord de Strasbourg, en partenariat avec l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie), la CEA, la CAH et la Chambre des métiers— a rapidement fait un double constat : « D’un côté, les jeunes ne connaissent pas le monde de l’industrie et ont du mal à trouver des stages, de l’autre, les entreprises ne sont pas structurées pour accueillir un seul élève », explique le coordinateur du réseau Lionel Enderlin.

Ainsi, des établissements comme Boehli, Trumpf, Norcan ou encore Schaeffler permettent de découvrir plusieurs métiers à des groupes de quatre élèves chaque jour. « Le potentiel de l’entreprise est multiplié par 4 et les parents peuvent faire du covoiturage », souligne Lionel Enderlin. L’idée plaît, puisque de huit entreprises pour un seul collège en 2020, cette session devrait concerner dix collèges et une quinzaine d’industriels. Le modèle est même dupliqué avec l’artisanat pour la première fois, dans le bâtiment, la restauration, les commerces…

Considéré par les collèges comme une chance pour les élèves volontaires et motivés, le stage multi-entreprises n’est jamais anodin : « Certains élèves confirment leur envie d’apprentissage et signent même un contrat, d’autres se rendent compte que ce n’est pas
pour eux ».

CONTENUS SPONSORISÉS