Des poules au collège !

Les 3e 1 du collège Kléber de Haguenau participent au championnat des mini-entreprises. Cette année, leur projet est axé autour du développement durable : ils ont installé un poulailler dans la cour !

0
237

C’est la première fois qu’un projet rencontre autant de succès auprès de tous les élèves du collège. Lors de chaque récréation, ils se ruent vers leurs nouvelles camarades, qui ne sont autres que… quatre poules : Caramel, Chocotte, Dulma et Lil Poule. 

L’idée est apparue en début d’année dans la classe de
3e 1. Comme chaque année, Madame Vix, professeure d’histoire-géographie et Monsieur Scherrer, professeur de français, proposent à l’une de leurs classes de créer une mini-entreprise. Ce concept, imaginé par la fédération Entreprendre Pour Apprendre (EPA), a pour but d’accompagner les jeunes de 8 à 25 ans dans la création d’une véritable entreprise éphémère, afin de leur faire découvrir de nouveaux métiers. 

La découverte du monde professionnel

Quand Emmie a su qu’elle faisait partie de la classe sélectionnée, elle s’en est réjoui. « J’avais envie de tenter l’expérience du monde professionnel. Je remarque que c’est beaucoup de responsabilités, et je pense que ça nous rend plus mature et nous prépare pour l’avenir ! », dit celle qui a rejoint le service marketing. « On nous apprend à gérer des priorités, à rendre des dossiers, à prendre la parole », ajoute sa camarade et désormais collègue Louanne. 

Sensibiliser à l’écologie

Cette année, les élèves ont choisi d’axer leur mini-entreprise, appelée Ovi (œuf en latin) sur le thème du développement durable. « On trouvait l’idée des poules originales et rigolote », se souvient Léna, Directrice de la mini-entreprise. 

« L’année dernière, les 3e avaient remarqué qu’on jetait beaucoup trop de déchets. Alors on voulait trouver un moyen de récupérer les restes de la cantine », poursuit Muslim, Directeur Adjoint.
«L’écologie touche tout le monde» dit Margaux. « C’est nous, le
futur ! C’est nous qui allons devoir gérer ces problèmes. Alors, si on a la possibilité de faire quelque chose, il faut qu’on le fasse. C’est plus facile de sensibiliser avec les poules car ce sont nos
mascottes ! »

La main à la pâte !

Tous ensemble, ils ont alors créé un poulailler, dont ils vendent les œufs. « On les vend directement, ou on vend les gâteaux que l’on a réalisé avec », explique Söhretnur, du service commercial. 

Un véritable travail collaboratif puisque le poulailler a été monté par la classe Ulysse du collège. « Chaque jour, trois élèves différents sont en charge du poulailler : ils le nettoient et parfois le déplacent pour qu’elles aient toujours de l’herbe, ramassent les œufs, nourrissent les poules avec les restes de la cantine », dit Ivann du service production.

Par la suite, les élèves vont organiser une chasse aux œufs pour les écoles maternelles. À la fin de leur aventure, tous leurs bénéfices seront reversés à l’Arche de Noé. 

Avec ce projet, les 3e 1 comptent bien monter sur la première marche du podium lors du Championnat Régional qui aura lieu le 3 mai au Conseil de l’Europe de Strasbourg.   

Retrouvez-les sur Facebook : Ovi mini-entreprise