Des moutons en guise de tondeuse

Depuis quelque temps, deux moutons résident sur le terrain du Centre hospitalier départemental de Bischwiller. Ils sont là pour entretenir la végétation, maximisant l’impact positif sur la biodiversité, réduisant l’impact négatif sur l’environnement.

0
81

Depuis le printemps, sur les espaces verts du Centre Hospitalier Départemental de Bischwiller, deux moutons broutent paisiblement. Ils sont là, car le centre hospitalier a opté pour l’écopâturage. Cette pratique, en vogue en milieu urbain, permet de limiter l’utilisation de produits phytosanitaires et représente une méthode alternative à l’entretien mécanique. 

De nombreux avantages

Exit les produits chimiques, tondeuses, et autres débroussailleuses. Plus de bruit, plus de déchets verts à transporter ! Cette méthode permet une fertilisation naturelle du sol ainsi qu’un développement de la biodiversité. Elle favorise également le lien social : la présence de ces animaux mignons dans le parc attirent patients et visiteurs.

Une pratique ancestrale qui fonctionne bien

Pour son écopâturage, le CHDB a fait confiance à La Bêle Équipe, de Schiltigheim : « Depuis le mois de mai, deux de mes moutons broutent sur les terrains du centre hospitalier. Ce ne sont pas les mêmes depuis le début. Je les change de temps en temps. Ils resteront jusqu’à novembre, il n’est pas utile qu’ils soient là en hiver. Ils reviendront ensuite, au printemps. Ici, les moutons disposent d’un abri, il y a des arbres, c’est un endroit idéal pour eux. L’un des deux est même très sociable, il va vers les gens et se laisse caresser », explique Lucas Suss, de La Bêle Équipe.

Une fois par semaine, il se rend à Bischwiller pour donner de l’eau aux animaux, vérifier leur bonne santé ou déplacer les enclos afin que différentes parties du terrain soient entretenues. Le personnel du centre hospitalier n’a pas besoin de s’en occuper, il prend simplement plaisir à regarder ces nouveaux pensionnaires.  

Contact : 03 88 36 07 54

www.eco-paturage.alsace