Des M&M’s plus sains ?

Mars, le géant américain, a annoncé investir 70 millions d’euros dans son usine à Haguenau. Plus de la moitié de ce montant lui permettra de remplacer le controversé dioxyde de titane par de l’amidon de riz dans les recettes de M&M’s.

0
192

Les grandes entreprises commencent à digérer l’information : les consommateurs sont de plus en plus regardants sur la composition des produits transformés. Ainsi, le groupe américain Mars a décidé de se laisser deux ans pour supprimer le dioxyde de titane présent dans ses M&M’s. 70 millions d’euros vont être investis dans l’usine de Haguenau, dont plus de 44 millions seront consacrés à remplacer ce dioxyde de titane par de l’amidon de riz.

Un colorant controversé

Aussi connu sous le nom E171, cet additif fait l’objet de nombreuses controverses. Alors que les confiseurs l’utilisent pour blanchir et faire briller leurs bonbons, l’INRA a démontré ses risques cancérigènes chez les animaux. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) le dit « susceptible d’entraîner des lésions colorectales précancéreuses chez le rat ». Tandis que le gouvernement réfléchit à une éventuelle interdiction, Haribo, Lutti et Carambar ont déjà cessé de l’utiliser. Mars leur emboîte donc le pas, et cette suppression sera étendue plus tard aux autres confiseries de Mars.

Une amélioration de l’usine

Les 26 millions d’euros supplémentaires permettront au géant d’améliorer
« l’automatisation, la flexibilité et la qualité de la production » de l’usine de Haguenau, expliquait Bernd Hoeper, directeur de production du site. L’entreprise s’était également engagée en 2016 à supprimer tous les colorants artificiels des M&M’s produits à Haguenau, mesure qui sera prise à partir de mi-2020.

En 2011 déjà, Mars avait investi plus de 40 millions d’euros pour moderniser son site alsacien, lui permettant ainsi une réduction des coûts de 20%. Avec ses 130 millions de billes produites par jour, dont plus de 75% sont destinées à l’exportation, et ses quelques 800 sachets différents, l’usine de Haguenau est la deuxième plus grande unité de production de M&M’s du monde.