Woerth : Des femmes taillées pour l’histoire

Tous les jeudis après-midis et certains samedis, à la mairie-château de Woerth, un bataillon de petites mains s’affaire à restaurer et à recréer des uniformes de la guerre franco-prussienne. Élisabeth Michel, animatrice de l’atelier de couture des Amis du Musée de la Bataille de Woerth nous a ouvert les portes de leur collection.

179
Elisabeth Michel en pleine confection d'épaulettes militaires. ©Battiste Delfino

La bataille du 6 août 1870 oppose les troupes françaises et celles de la coalition allemande sur le secteur de Woerth, Gunstett et Morsbronn. Pendant cette bataille, souvent oubliée, les forces sont inégales : 126 000 hommes et 300 pièces d’artillerie du côté allemand contre 46 000 hommes et 120 canons chez les Français. En dépit d’une défense héroïque et à force d’assauts répétés, les Français sont « écrasés » sur le champ de bataille. 

©Battiste Delfino

Dans le sens des aiguilles

Les couturières de Woerth entretiennent les costumes de la bataille du 6 août 1970 depuis des décennies. Les premiers modèles ont été récupérés dans un grenier de l’école primaire de Woerth, en 1984. À l’aide d’anciens documents et de vêtements assez bien conservés, elles ont pu coudre des centaines de nouveaux ensembles pour des représentations. Grâce aux dons de nombreux tableaux, d’outils, d’armes et de documents d’époque, l’association organise régulièrement des expositions temporaires entre les murs du château, et des représentations en costume. « Une pièce prend plusieurs jours de travail et chaque membre de l’association prend soin de son propre costume », explique Élisabeth Michel. « On connaît l’histoire de cette bataille depuis que l’on sait marcher. Le musée fait partie de nous », conclut Roland Hoyndorf. Le président de l’association des Amis du Musée de la bataille de Woerth précise que la grande majorité des pièces exposées au musée étaient de la terrible journée du 6 août 1870.   

Infos : 03 88 09 40 96

CONTENU SPONSORISÉ