Des Bredele en héritage

Son amour pour la pâtisserie, Violaine Nave, 28 ans et enfant de Gries, l’a hérité de sa grand-mère Yvette Rudy. Samedi, elle participera à son premier marché de Noël, dans le village de son enfance, pour faire goûter ses biscuits.

0
402

Toute petite déjà, Violaine attendait les fêtes de fin d’année avec impatience.
Dès le mois de novembre, elle regardait sa grand-mère Yvette, réaliser ses délicieux Bredele. « C’était une excellente pâtissière. Elle était reconnue dans le village pour ses talents. Chaque année, elle confectionnait des tonnes de Bredele et les distribuait. Même les voisins lui en demandaient ! » se souvient-elle. C’était la tradition, pas un hiver ne débutait sans l’odeur de ses biscuits.

LE DÉCLIC
Mais il y a six ans au mois d’octobre, Yvette disparaît, et sa famille prend conscience que Noël n’aura plus jamais la même saveur. Pour lui rendre hommage et perpétuer son souvenir, Violaine part alors à la recherche de son livre de recettes. Cet hiver-là, elle refait tous les biscuits de sa grand-mère, et les réussit. « Je les ai amenés à mon grand-père. Il était surpris et très ému, car c’étaient exactement les mêmes ». Pour elle, c’est un déclic : elle n’arrêtera plus jamais de pâtisser.

DU TRADITIONNEL À SES PROPRES RECETTES
Son premier gâteau, Violaine s’en souvient : « J’ai voulu tenter une Forêt Noire. C’est mon gâteau préféré, et c’est celui que ma grand-mère me faisait à chacun de mes anniversaires. Encore aujourd’hui, je ne fête pas mon anniversaire sans Forêt Noire », rit-elle. Elle réalise tout un panel de recettes traditionnelles alsaciennes, mais aussi des nouveautés plus exotiques. « Depuis un an, j’ose tester mes propres recettes. J’avais très envie de tenter un entremets mangue passion, je l’ai adopté et c’est une recette que je réalise souvent. J’ai un peu plus confiance, car je connais les bases de la pâtisserie : c’est l’essentiel pour pouvoir faire ce que je veux ».

UN SEUL AMOUR, LES BISCUITS
Bien qu’elle apprécie de s’aventurer vers de nouvelles saveurs, la pâtissière revient toujours à ses premières amours. Sa passion, c’est les biscuits. Après en avoir concocté pour sa famille, puis ses amis, ses voisins ont voulu eux aussi lui passer commande. « Tous ceux qui ont connu les Bredele de ma grand-mère disent que ce sont les mêmes. C’est touchant ! », poursuit-elle. « Un jour, ma mère a ramené mes biscuits à l’un d’entre eux. Il en a eu les larmes aux yeux. C’est le plus beau compliment qu’on puisse me faire ». C’est un rôle que Violaine aime beaucoup : « J’adore voir la joie dans les yeux de ceux qui reçoivent mes gâteaux, et je suis trop contente qu’ils les adorent ! »

SON PREMIER MARCHÉ DE NOËL
Ce samedi 15 décembre de 16h à 21h pour la première fois, Violaine fera goûter ses 12 sortes de biscuits sur le marché de Noël de Gries, organisé par l’association sportive et culturelle de la commune. Une vingtaine de stands s’y tiendront, avec des produits artisanaux et locaux. Aujourd’hui, Violaine habite dans la maison de ses grands-parents et confectionne les biscuits dans la cuisine de sa grand-mère. Dans cette pièce embaumée par l’odeur des Bredele, rien n’a changé : « Quand je pâtisse, j’ai l’impression qu’elle est à mes côtés ». Elle a même trouvé un nom à ses biscuits : Maison Yvette.

Sa page Instagram : violaine_patisserie