Haguenau : Découvrir les trésors de la Forêt Indivise

Engagée dans la démarche « Haguenau, Forêt d’exception », la municipalité organise pas moins de 36 sorties à la découverte d’un territoire riche d’histoires et de patrimoines.

221
Formation au métier du bois. ©A.Rodrigues

Forêt Indivise », kezako ? « C’est un statut de propriété », sourit Aurélia Rodrigues, chargée de mission forêt et milieux naturels. Pour le comprendre, il faut remonter en 1164. 

Cette année-là, l’empereur Frédéric Barberousse accorde aux habitants de Haguenau le droit de prélever du bois de chauffage et de construction. En 1696, l’ordonnance royale de Louis XIV proclame l’indivision de la forêt qui appartient alors à parts égales à la Ville de Haguenau et à l’État. « Il est certain qu’aujourd’hui les usages du bois et les rapports à la forêt ont changé », estime Aurélia Rodrigues. Pour sa cinquième édition, le programme « Trésors cachés de la forêt indivise de Haguenau » se donne pour mission de rendre le public acteur de la préservation de ce territoire. « Le patrimoine de l’indivision est riche comme l’histoire des potiers de Betschdorf et Soufflenheim qui viennent se fournir en argile au coeur de la forêt », précise Aurélia Rodrigues.

Les 36 balades proposées tout au long de l’année sont ainsi axées sur diverses thématiques: touristiques, écologiques ou encore culturelles. « Un ensemble d’acteurs issus de troupes de théâtre du territoire vont guider les participants en jouant ou en chantant, à travers la forêt. On peut se laisser bercer par leurs récits », raconte la jeune femme. Plus inattendue peut-être, le patrimoine concernant l’exploitation du pétrole en forêt: « On en a encore des résurgences aujourd’hui. Un guide du musée français du pétrole de Pechelbronn est présent pour décortiquer cette histoire », précise Aurélia Rodrigues.

Un logo évocateur

Deux sorties ont déjà été organisées. La troisième se déroulera le 28 mars, sur le thème « Le discret réveil de la nature » (masque obligatoire). Une visite tout en poésie pour observer l’arrivée du printemps au milieu des anémones et autres ficaires. Le programme complet des sorties est le premier document à porter une charte graphique conçue par les porteurs de « Haguenau, une forêt d’exception ». Le logo reprend l’image de l’arbre avec un tronc imbriqué dans un bloc de couleur.  

CONTENUS SPONSORISÉS